/buzz

Pamela Anderson au coeur d'une querelle entre PETA et Canada Goose

WENN

Pamela Anderson se retrouve au cœur de l'affrontement entre PETA et la marque Canada Goose. La société de vêtements de plein air reproche aux militants de PETA d’avoir «mal informé» leur célèbre porte-parole après que Pamela Anderson eut demandé au festival international du film de Toronto de rompre ses liens avec l'entreprise.

L'actrice américaine a écrit une lettre au directeur artistique du festival, Cameron Bailey, cette semaine, lui demandant de ne plus travailler avec leur commanditaire Canada Goose, citant leur utilisation de plumes d'oies et de fourrure de coyotes.

Elle a écrit : «Les “normes” de Canada Goose autorisent que les coyotes souffrent pendant des jours dans des pièges en acier avec une patte cassée ou qui saigne, avant que le trappeur ne revienne leur tirer dessus ou les matraquer à mort, et les vestes de la société sont bourrées de plumes d'oiseaux qui sont morts de façon violente. Je vous exhorte à faire de cette année la dernière où Canada Goose est votre commanditaire, tout comme le Festival international du film de Berlin a rompu ses liens avec la société en 2017».

Un représentant de Canada Goose a riposté, affirmant que les activistes de PETA avaient mal informé l'ancienne vedette d'Alerte à Malibu. «Nous sommes déçus que PETA continue de sérieusement mal informer leurs porte-parole sur l'utilisation et la provenance de notre fourrure et de nos plumes. Nous les encourageons à commencer par faire leurs recherches et à ne pas présenter de faits erronés, peut-on lire dans un communiqué. Cette rhétorique scriptée continue d'essayer d'induire les consommateurs en erreur, alors que nous restons attachés à l'utilisation responsable et à l'approvisionnement éthique de tous les matériaux de nos produits, comme en témoignent nos normes de transparence.»

Le communiqué évoque également le départ de Canada Goose en tant que commanditaire du Festival du film de Berlin, affirmant que les responsables de l'événement n'ont pas rompu leurs liens avec l'entreprise. «PETA a déformé les faits et sa rhétorique n’a aucunement affecté la décision commune de Canada Goose et de la Berlinale de ne pas renouveler notre contrat de commandite. Lorsque le contrat a pris fin, nous avons décidé de ne pas le renouveler en raison de changements dans nos priorités stratégiques», peut-on lire également.