/finance/homepage

Taux de chômage à 4,7% au Québec; le plus bas au pays

Trouver un travail

momius - stock.adobe.com

Le taux de chômage au Québec a atteint un creux historique à 4,7 %, en août, et c’est aussi le plus bas au pays, a fait savoir Statistique Canada vendredi.

Entre autres, l'emploi a progressé dans la province pour un second mois consécutif, augmentant de presque 20 000 en août par rapport à juillet dernier.

«Des hausses ont été observées dans un certain nombre de secteurs, particulièrement dans la finance, les assurances et les services immobiliers et de location», a souligné l’agence fédérale.

Sur un an, 112 100 emplois nets ont été créés au Québec, ce qui fait dire à l’Institut du Québec (IdQ) que la vigueur du marché du travail est toujours en progression. En l’occurrence, la qualité des emplois est à un sommet puisque «depuis un an, 95 % des emplois créés étaient dans le secteur privé, et les trois quarts des emplois étaient à temps plein», a-t-on précisé.

L’Institut note aussi que la croissance des salaires est à 4,9 %, également sur un an, tandis que la proportion de chômeurs de longue durée est à un creux historique (10 %).

Au pays, «le taux de chômage s’est maintenu à 5,7 % en raison d'une augmentation du nombre de personnes actives sur le marché du travail», a précisé l’agence de la statistique.

Vitalité de l’emploi au pays

Après avoir peu varié pendant trois mois consécutifs, l'emploi a progressé de 81 000 en août, principalement dans le travail à temps partiel.

Ce sont les hausses au Québec et en Ontario (+58 000) qui ont dopé l’emploi.

«Visiblement, la tendance de l’emploi demeure très vigoureuse au pays, a noté Benoit P. Durocher, économiste principal à Desjardins. Il s’agit d’un résultat étonnant à première vue alors que les craintes d’un ralentissement économique mondial et, par ricochet, canadien ont augmenté significativement au cours des dernières semaines.»

Sur un an, l'emploi a crû de 471 000 (+2,5 %) en raison de hausses observées à la fois dans le travail à temps plein (+306 000 ou +2,0 %) et dans le travail à temps partiel (+165 000 ou +4,8 %). Le nombre d'heures travaillées s'est aussi accru de 1,2 % au cours de la même période.

L'emploi a augmenté chez les jeunes de 15 à 24 ans (+42 000) et la hausse a été presque entièrement enregistrée chez les jeunes femmes. Chez les personnes de 55 ans et plus, il y a aussi une hausse de 22 000 en août et de 195 000 (+4,9 %) sur un an.

«L'emploi chez les hommes et les femmes du principal groupe d'âge actif de 25 à 54 ans a peu varié en août, et leur taux de chômage était stable, se fixant à 4,7 %, a-t-on aussi noté.

Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce groupe d'âge a augmenté de 138 000 (+2,2 %) chez les hommes et de 64 000 (+1,1 %) chez les femmes.»