/news/currentevents

Toujours pas de trace de l'avion disparu en Estrie

TVA Nouvelles et Agence QMI

La jeune femme de 22 ans qui se trouvait aux commandes de l'avion Cessna 172 disparu depuis la fin de soirée mercredi dans le secteur de Racine et Valcourt est Hind Barch.

Agente de bord chez Air Transat, la jeune femme d'origine marocaine, fille d'un ancien haut fonctionnaire du Maroc, aspirait à devenir pilote de ligne commerciale.

De nombreux collègues de l'école d'aviation Cargair d'où elle est diplômée, des employés de l'entreprise et des amis se sont mobilisés vendredi matin pour participer à des recherches sur le terrain.

Le secteur de Racine, où son appareil est disparu des écrans-radars, est constitué de plusieurs lacs et d'un couvert forestier de plus d'une centaine de kilomètres carrés.

De 80 en matinée, le groupe de bénévoles a augmenté jusqu'à 120 personnes en après-midi.

La présidente et propriétaire de Cargair, Josée Prud'homme, a été agréablement surprise de cet élan de solidarité.

Le ratissage sur le terrain est un travail complémentaire aux recherches aériennes qui se sont poursuivies pour une deuxième journée.

L'avion Hercules des Forces armées canadiennes, deux hélicoptères Griffon et celui de la Sûreté du Québec, ont survolé un vaste territoire de 3300 km carrés entre Montréal et Sherbrooke, en quête du moindre indice qui permettrait de cibler avec plus de précision les recherches et localiser l'appareil et la jeune femme.

Au sol, de nombreux bénévoles disent avoir l'intention de poursuivre leur travail toute la fin de semaine si cela est nécessaire.