/sports/homepage

Bianca Andreescu remporte l'US Open

Agence QMI

Bianca Andreescu est devenue la première joueuse de tennis canadienne, tant du côté féminin que masculin, à remporter un titre du grand chelem en simple. Elle a réussi l’exploit en défaisant l’Américaine Serena Williams en deux manches de 6-3 et 7-5, samedi, à New York, en finale des Internationaux des États-Unis.

Eugenie Bouchard, à Wimbledon en 2014, et Milos Raonic, à Wimbledon en 2016, sont les seuls autres Canadiens à avoir atteint avant elle la finale d’un tournoi du grand chelem. Originaire de Montréal, Gred Rusedski avait également accédé à la ronde ultime à New York en 1997, alors qu’il représentait la Grande-Bretagne.

«Je suis tellement reconnaissante et chanceuse, a lancé Andreescu, sur le court Arthur-Ashe, dans son entrevue d’après-match J’ai travaillé très fort pour ce moment. C’est vraiment une année de rêve. De pouvoir jouer ici, contre Serena, une véritable légende du tennis, c’est extraordinaire.»

L’Ontarienne de 19 ans, qui occupe le 15e rang mondial, est également devenue la première joueuse depuis Anita Lizana en 1937 à triompher à Flushing Meadows à sa première présence dans le tableau principal. L’année dernière, la Canadienne avait été éliminée en première ronde des qualifications.Andreescu a ainsi privé Williams d’un 24e titre du grand chelem, ce qui lui aurait permis d’égaler le record détenu par Margaret Court.

Il s’agit d’une deuxième victoire en autant d’affrontements pour Andreescu face à Williams. La Canadienne l’avait emporté en finale de la Coupe Rogers en août dernier après l’abandon de l’Américaine de 37 ans, qui était ennuyée par des maux de dos.

«Bianca a joué un match incroyable, a dit Williams. Je suis si fière et heureuse pour toi. C’était du grand tennis. J’aurais aimé mieux jouer, mais s’il y a une autre personne que je suis contente de voir gagner ce tournoi, à part Venus, c’est Bianca.»

Andreescu est restée invaincue en huit rencontres cette saison face à des joueuses du top-10 mondial. Sextuple championne à Flushing Meadows, Williams occupe présentement le huitième rang.Grâce à ce quatrième titre cette saison, la joueuse de Mississauga grimpera au cinquième rang mondial lors de la parution du prochain classement de la WTA.

Dominante

Andreescu a entamé le match avec beaucoup d’aplomb, brisant Williams dès le premier jeu. Plus calme et plus constante que son adversaire, la Canadienne a réussi à maintenir son avance et à remporter la première manche avec un deuxième bris de service.

L’Ontarienne a poursuivi sur sa lancée en deuxième manche en gagnant les deux premières parties. Elle a profité des nombreuses erreurs de Williams, tant en fond de terrain qu’au service, pour se forger une avance de 5-1. La nervosité a alors gagné la Canadienne qui, après avoir laissé filer une balle de match au service, a vu son adversaire recoller à 5-5.

La jeune Canadienne s’est alors ressaisie pour remporter les deux jeux suivants, et clore le débat en 1 h 39 avec sa troisième balle de match.

«Ça n’a pas été facile du tout. J’ai fait de mon mieux pour me préparer comme je le fais pour tous les autres matchs, et pour ne pas penser à qui j’affrontais. Et je suis vraiment fière de la manière dont j’ai réussi à gérer tout ça», a dit Andreescu.À terme, elle a réussi cinq bris de service contre trois pour Williams. Cette dernière a enregistré 33 coups gagnants et autant de fautes directes. Pour sa part, Andreescu a réussi 18 coups gagnants et a commis 17 fautes directes.