/news/techno

Le Stade se transforme en arcade géante pour DreamHack Montréal

TVA Nouvelles

Les joueurs de sport électronique amateurs ou professionnels avaient de quoi à se mettre sous la dent durant le week-end à Montréal, alors que se déroulait le festival de «Esports» DreamHack Montréal, au Stade olympique.

L'événement d’envergure qui rassemblait des joueurs expérimentés du monde entier ou tout simplement des curieux, a connu une popularité impressionnante au cours des dernières années, ce qui a forcé les organisateurs de l’événement à délaisser la Place Bonaventure pour s’installer au Stade olympique.

Pendant trois jours, des équipes du monde entier viennent s’affronter virtuellement et courent la chance de gagner des bourses en argent. Cette année, plus de 150 000 $ en bourses sont offerts.

Le festival numérique qui s’adresse avant tout aux jeunes offrait toutefois une panoplie d’activités pour les petits et grands, dont des expériences de réalité virtuelle.

L’organisateur de l’événement, Max St-Onge, ne peut être plus satisfait de l’engouement suscité cette année encore.

«Depuis l’année passée, c’est complètement fou, le Stade est plein à craquer», a expliqué M. St-Onge.

Les organisateurs s’attendaient à avoir reçu plus de 30 000 personnes cette année pour cet événement qui se terminait dimanche.

«Les chiffres le montrent. Il y a déjà plus de spectateurs, plus d'argent en jeu. Il y a juste le Super Bowl qui encore un plus gros tournoi», a affirmé Stéphanie Harvey, porte-parole du DreamHack.

Fondé en 1994, DreamHack est devenu 20 ans plus tard un phénomène mondial et une référence en compétition d’«esports» en Europe et en Amérique du Nord.