/news/currentevents

Comportements téméraires et manœuvre illégale à l’origine du décès d’une cycliste

Vincent Larin | Agence QMI

SYLVAIN DENIS/AGENCE QMI

Le premier accident mortel impliquant une cycliste l’an dernier à Montréal serait dû à la présence d’un camion dans une zone interdite et à la conduite à vélo de la jeune femme qui s’est retrouvée coincée sous les roues du poids lourd.

Le coroner Majorie E. Talbot a rendu public son rapport lundi sur le décès tragique de Valérie Bertrand Desrochers, 30 ans, survenu à l’intersection de la 19e avenue et de la rue Saint-Zotique, dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, le 11 juin 2018.

La coroner E. Talbot a basé ses conclusions sur les témoignages d’un cycliste et de deux automobilistes, dont un qui suivait directement le camion impliqué dans cet accident. «Le vélo est venu frapper le camion en avant de la roue avant côté passager. Le vélo a plié vers le sol. La cycliste est tombée en même temps que le vélo et le camion est passé par-dessus», a raconté ce dernier à la coroner en ajoutant avoir vu la conductrice du vélo «sortir de nulle part» quelques instants auparavant.

Elle aurait également tenté une manœuvre d’évitement à ce moment. Aucun d’entre eux n’a toutefois pu confirmer ou infirmer le fait que la jeune femme aurait omis de respecter l’arrêt obligatoire situé à l’intersection où s’est produit l’accident, souligne la coroner dans son rapport.

Des témoins ont aussi relevé le comportement «téméraire» de la jeune cycliste tout juste avant le drame. Ainsi, elle aurait omis de s’arrêter à de nombreuses intersections pourtant dotées d’arrêts obligatoires, selon deux d’entre eux.

Le comportement du camionneur serait aussi en cause puisque celui-ci se trouvait dans une zone exclusivement réservée aux livraisons locales, même s’il n’en faisait pas le matin de l’accident. Il allait plutôt récupérer son cellulaire qu’il avait oublié à son domicile, a révélé l’enquête policière.

Le fait qu’il ait effectué un virage de plus grande amplitude pour se stationner sur le côté de la rue aurait aussi pu contribuer à tromper la vigilance de la cycliste, écrit la coroner en précisant que cette hypothèse n’a toutefois pas pu être confirmée.

En conclusion, la coroner recommande entre autres à Transport Canada de rendre obligatoire l’installation de systèmes permettant aux camionneurs de détecter les risques de collisions avec les usagers vulnérables, tels les cyclistes ou les piétons.

«Il faut [...] continuer à sensibiliser l’ensemble des usagers de la route à respecter le Code de la sécurité routière ainsi que les différentes restrictions de circulations en milieux urbains afin d’éviter de malheureux accidents comme celui qui a enlevé la vie à Mme Valérie Bertrand-Desrochers, une jeune femme remplie de promesses qui aurait dû avoir la vie entière devant elle», écrit la coroner vers la fin de son rapport.

Dans la même catégorie