/news/law

Début des réclamations pour la poussière rouge à Québec

Agence QMI

 Véronique Lalande et son conjoint avaient intenté un recours collectif en 2014.

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Véronique Lalande et son conjoint avaient intenté un recours collectif en 2014.

Des milliers de citoyens de Québec peuvent dès aujourd'hui déposer une demande pour être dédommagés à la suite d'un épisode de poussière rouge survenu il y a pratiquement 7 ans.

Le 26 octobre 2012, de nombreuses résidences situées principalement dans les quartiers du Vieux-Limoilou, de Vanier et de Saint-Roch ont été recouvertes d'une pellicule de poussière rouge provenant du port de Québec.

La poussière était générée par les activités de transbordement d'Arrimage du St-Laurent (ASL), qui s'affairait à décharger une cargaison de minerai de fer du navire «Mare Tracer». Sous la force des vents, la poussière engendrée par cette opération s'est dirigée vers des résidences de ces secteurs.

 

En février dernier, la Cour supérieure du Québec a condamné la Compagnie d'arrimage de Québec, à laquelle appartient ASL, et l'Administration portuaire de Québec à verser 1,6 million $, qui serviront à dédommager les citoyens des différents quartiers, divisés en trois zones.

Les habitants de la zone rouge, dans le Vieux-Limoilou, auront droit à une indemnité de 200 $ par logement, peu importe le nombre d'habitants, tandis que les résidents des zones rose Saint-Roch) et bleue (Limoilou et Vanier) devront se contenter de 100 $.

Pour obtenir un dédommagement, les citoyens qui demeuraient dans l'un des quartiers mentionnés le 26 octobre 2012 doivent se rendre sur le site poussiererouge.com, où ils sont invités à remplir un formulaire. La date limite pour demander un dédommagement est fixée au 7 décembre prochain.

Les paiements devraient être envoyés au début de 2020, une fois que les adresses auront été vérifiées par la firme Raymond Chabot Grant Thornton

Par ailleurs, des séances d'information pour les citoyens se tiendront les 7 septembre, 17 octobre et 28 novembre au centre communautaire Jean-Guy Drolet, toutes à 18 h 30.

Pour faire une demande, cliquez ici.

Dans la même catégorie