/sports/homepage

Carey Price veut gagner maintenant

Agence QMI

Capture d'écran TVA Sports

L’équipe tient en ce lundi son traditionnel tournoi de golf à Laval-sur-le-Lac qui donne le coup d’envoi aux activités en vue de la saison à venir.

Carey Price s’apprête à entamer la deuxième saison de son imposant contrat de huit ans et de 84 millions $ avec le Canadien de Montréal. Même si sa carrière est encore loin de tirer à sa fin, le gardien de 32 ans ressent l’urgence de gagner maintenant.

«Tu vois des gars qui jouent toute leur carrière sans avoir une chance [de gagner la coupe Stanley], a-t-il dit lundi, dans le cadre du tournoi de golf annuel du CH, au club de golf Laval-sur-le-Lac. Je ne veux pas être un de ces gars. Ce sera un processus, mais il faut tout donner pendant la saison.»

Après une campagne au-delà des attentes, le Canadien n’était qu’à deux petits points d’une participation aux séries en 2018-2019. Price croit d’ailleurs que l’équipe peut s’inspirer de la dernière campagne.

«Les gars ont appris ce qu’il faut faire pour se qualifier en séries. Nous avons plus d’expérience», a-t-il expliqué.

«Une fois que tu es en séries, tout peut arriver, a-t-il ajouté. C’est décevant que nous n’y soyons pas arrivés la saison dernière, mais nous avons connu une bonne campagne sur laquelle nous pouvions bâtir.»

«J'ai confiance en Marc et son équipe»

Geoff Molson a profité de l’occasion pour donner un vote de confiance à l’endroit du directeur général Marc Bergevin.

«J’ai confiance en Marc et son équipe. J’ai confiance qu’on va bien jouer cette année. On verra comment ça se déroule. J’ai hâte de voir l’engagement de tout le monde», a-t-il indiqué.

Sur la bonne voie

Molson s’est dit particulière satisfait des progrès effectués au cours de la dernière année et demie.

«Il y a deux ans, après avoir connu une saison très décevante, on s’est regardé dans le miroir et on s’est dit qu’il fallait faire des changements. C’est pour ça qu’on a vu beaucoup de mouvements l’été dernier.

Molson s’attend «à de bonnes choses» en 2019-2020, après avoir raté les séries éliminatoires par seulement deux points la saison dernière.

«C’est toujours plaisant de commencer une saison et de recommencer à zéro. On a beaucoup progressé l’an passé. J’ai hâte de voir comment on va construire à partir de ça. Les joueurs ont le goût de revenir en force. On s’attend à de bonnes choses.»

Des pourparlers avec max Domi

Le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, a indiqué que des discussions ont eu lieu avec le clan de Max Domi, qui est en voie de devenir joueur autonome avec compensation le 1er juillet prochain.

«Il y a eu des pourparlers avec Domi au début de l’été, a-t-il fait savoir, en précisant toutefois qu’il ne commentait pas les négociations sur la place publique. C’est certain qu’on aimerait le garder à long terme.»

Le DG surveille de près ce qui se passe présentement avec les plusieurs jeunes vedettes toujours sans contrat à travers la Ligue nationale de hockey (LNH). Le but est de se renseigner sur la direction que pourrait prendre le marché. Il note toutefois que la situation de Domi est différente de celle Mitch Marner et autres, car le fils de Tie Domi pourra se prévaloir de l’arbitrage.

Satisfait de son été

Même si certaines de ses tentatives n’ont pas abouti, Bergevin est satisfait de l’été qu’il a connu.

Il a confirmé avoir déposé une offre à Jake Gardiner au début juillet, mais le défenseur gaucher «a voulu attendre et c’est une décision qui lui appartient», a-t-il précisé.

C’est avec les Hurricanes de la Caroline que Gardiner s’est finalement entendu, vendredi dernier. Ces mêmes Hurricanes ont eu le dernier mot dans le dossier Sebastian Aho en égalant l’offre hostile soumise à l’endroit du joueur de centre.

Bergevin a d’ailleurs nié la théorie selon laquelle Aho aurait utilisé le CH pour arriver à ses fins. «Je ne me suis pas du tout senti manipulé, considérant les informations qu’on m’a données avant l’offre hostile et ma relation avec l’agent [Gerry Johansson].»

Au final, bien que l'équipe ne soit pas parfaite, le DG croit avoir répondu à des besoins de l'équipe au cours de l'été, lui qui a fait l'embauche de Ben Chiarot et de Nick Cousins, notamment.

Emballé par l’avenir

Le patron hockey du CH n’en démord pas : il continuera de gérer l’équipe avec un œil sur l’avenir et ne prendra pas de décisions qui affecteront celle-ci à long terme, simplement pour disputer quelques matchs en séries éliminatoires.

«L’avenir du CH, pas seulement cette année, mais pour les années à venir, est vraiment bon. Notre noyau de jeunes est parmi les meilleurs. Aussi, notre espace sous le plafond est un atout. L’organisation est en très bon état», a-t-il soutenu.

Plusieurs joueurs du Tricolore ont établi des sommets personnels la saison dernière, notamment Max Domi, si bien que des experts se demandent si certains d’entre eux ne feront pas face à un dur retour à la réalité. Mais Bergevin n’est pas préoccupé outre mesure.

«Kotkaniemi va encore s’améliorer. On a des [Artturi Lehkonen], des [Joel Armia] qui vont en donner encore plus.»