/regional/sherbrooke/estrie

La carcasse du Cessna qui s'est écrasé à Racine récupérée

Jean-François Desbiens | Agence QMI

Les enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) chargés de faire la lumière sur l'écrasement mortel d'un Cessna la semaine dernière à Racine ont terminé leur travail d'analyse sur le terrain, dimanche.

Mercredi dernier, une jeune pilote de 22 ans, Hind Barch, a perdu la vie alors qu'elle devait se rendre à Sherbrooke, puis rentrer à Mirabel aux commandes d'un Cessna 172 de l'école de pilotage Cargair. L'appareil avait été retrouvé à quelques centaines de mètres d'un chemin forestier, à l'est du Lac Miller, à Racine, en Estrie.

Bien que le travail des enquêteurs du BST soit terminé sur les lieux de l'écrasement, celui-ci se poursuivra, notamment avec la rencontre de témoins. Entre autres, ils devraient discuter avec des responsables de l'entreprise Cargair, ainsi qu'avec une autre jeune femme qui se trouvait aux commandes d'un second Cessna et qui effectuait le même trajet qu'Hind Barch mercredi soir dernier.

L'analyse du plan de vol et des conditions météorologiques qui prévalaient mercredi soir dernier, de même que l'étude des données extraites du cellulaire de la pilote et du GPS récupérés sur la scène, pourrait aussi aider les enquêteurs à en savoir un peu plus sur les circonstances de cette tragédie.

Par ailleurs, des employés de la compagnie d'assurance de l'école de pilotage Cargair ont passé toute la journée de lundi dans le secteur boisé afin de récupérer les restes de l'appareil.

L'avion est lourdement endommagé, pour ne pas dire en partie déchiqueté.

Rappelons que la victime détenait son brevet de pilote privée et accumulait des heures de vol. Agente de bord pour Air Transat, elle rêvait de devenir pilote de ligne.

Dans la même catégorie