/news/currentevents

Un agresseur sexuel présumé arrêté à Magog

Maxime Deland | Agence QMI

gracieuseté

Un homme qui aurait agressé sexuellement au moins une coiffeuse et qui pourrait en avoir agressé plusieurs autres a été épinglé vendredi à Magog.

Stéphane Édouard Pratte, 48 ans, a comparu sous des accusations d’agression sexuelle et de harcèlement.

L’enquête dans ce dossier a été amorcée à la mi-août, lorsqu’une coiffeuse de Magog aurait été agressée sexuellement à l’intérieur d’un salon de coiffure.

Selon les autorités, le suspect aurait d’abord eu des conversations de nature sexuelle «très explicite» avec la victime et se serait ensuite adonné à des attouchements sexuels sur la coiffeuse.

«Au passage il s’assure d’obtenir une carte d’affaires de la coiffeuse qu’il garde en sa possession», a indiqué la Régie de police de Memphrémagog dans un communiqué.

L’enquête a par la suite permis d’identifier Stéphane Édouard Pratte comme étant le principal suspect dans cette affaire.

Il a été localisé vendredi, dans une chambre de l’Hôtel Union, à Magog. La perquisition menée à l’intérieur de sa chambre a permis de retrouver notamment plusieurs cartes d’affaires de coiffeuses travaillant sur la Rive-Sud et à Montréal.

Stéphane Édouard Pratte demeurera détenu jusqu’à son enquête sur remise en liberté prévue le 13 septembre.

Toute personne ayant des informations supplémentaires à l’égard du suspect est priée de communiquer avec l’enquêteur principal dans ce dossier, le sergent détective Sébastien Pelletier, au 819 843-3334 poste 254.