/regional/saguenay

Une intersection sème l’inquiétude près d’une école à Chicoutimi

Jean Houle | TVA Nouvelles

Un groupe de parents déplore un manque de sécurité près de l'école de la Pulperie, dans le quartier St-Paul, à Chicoutimi.

L'intersection à l'angle des rues Comeau et Ste-Thérèse semble poser problème.

Une équipe de TVA Nouvelles s'est présentée à cette intersection à l'arrivée des élèves, à partir de 7h40, lundi matin.

Deux conducteurs ont ignoré les clignotants rouges d'un autobus, convaincus que les jeunes passagers débarqués marchaient vers la cour d'école.

Pour des parents qui reconduisent leur enfant à pied, le secteur est problématique.

«Il n'y a pas de traverse piétonnière, pas de panneau annonçant la zone scolaire, pas de brigadier», note une mère venue reconduire son enfant de 4 ans à la maternelle, Cynthia Gauthier. «Les automobiles garées dans la rue font que les conducteurs ont parfois du mal à nous voir», ajoute une autre mère.

La situation est principalement observée le matin. Le midi et la fin des classes sont plus tranquilles. Les comportements répréhensibles proviennent parfois, sinon souvent, par de parents pressés.

«J'en ai vu souvent qui ne respectent pas les clignotants», note Sonia Gagnon, une chauffeuse d’autobus. «Il n'y a pas de sécurité et c'est dangereux pour les enfants.»

L'un des facteurs contribuant au problème est la superficie du stationnement de l'école. Comme il est petit, des professeurs et membres du personnel se garent dans la rue.

La commission scolaire des Rives-du-Saguenay et la ville ont entrepris des discussions pour l'aménagement d'un stationnement sur un terrain à l'arrière de l'école. La rue serait ainsi dégagée pour la circulation des autobus, et le déneigement serait aussi facilité.

Ni la police de Saguenay ni la Commission scolaire n'ont reçu une demande pour affecter un brigadier à cet endroit.