/regional/sherbrooke/estrie

De nombreux locaux vacants au centre-ville de Sherbrooke

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Le nombre de locaux vacants au centre-ville de Sherbrooke se multiplie. Seulement sur la rue Wellington Nord, notre équipe en a compté près d'une quinzaine, ce qui préoccupe plusieurs citoyens qui ont à cœur la vitalité du secteur.

«J'ai hâte de voir plus de vie ici», réagit un Sherbrookois. «Ça me préoccupe de voir les commerces fermer», ajoute une passante.

Bientôt, un autre local se videra au centre-ville. La boutique de vêtements sur mesure Glori.us annonce qu'elle quitte le centre-ville pour s'établir sur la rue King Ouest.

«Pour nous, l'accessibilité au centre-ville était devenue un enjeu. Je ne suis pas prêt à dire qu'il n'y a plus de place au centre-ville pour le commerce de détail, mais pour nous on se rapproche de notre clientèle», explique le copropriétaire de la boutique, Jean-François Bédard.

Malgré le nombre de vitrines placardées, le président de Commerce Sherbrooke Rémi Demers garde espoir.

«On a un taux d'occupation de 90% et le taux recherché est de 95%. Alors oui, on a du travail à faire, mais le portrait est beaucoup moins sombre que ça peut paraître», dit-il.

Preuve qu'il y a de l'intérêt, de jeunes entrepreneurs ont choisi le centre-ville. Ils transforment actuellement l'ancien Caffuccino pour y ouvrir en octobre prochain une brasserie japonaise.

«Au départ, nous n'avions pas prévu de nous établir au centre-ville. Mais avec tout l'engouement qu'on voit présentement avec la revitalisation du centre-ville, je me suis dit que je voulais faire partie de ça», raconte le copropriétaire, William Marier.