/news/world

Deux Russes interdits de séjour aux États-Unis, accusés d'avoir torturé des Témoins de Jéhovah

Agence France-Presse

Les Etats-Unis ont interdit l'entrée sur leur territoire à deux responsables russes qu'ils accusent d'avoir torturé des Témoins de Jéhovah, mouvement religieux interdit depuis 2017 en Russie.

Selon le département d'État américain, ces responsables ont supervisé, dans la ville de Sourgout en Sibérie le 15 février, des interrogatoires lors desquels au moins sept Témoins de Jéhovah ont été étouffés, frappés ou ont subi des décharges électriques.

Les deux hommes, Vladimir Petrovich Yermolayev et Stepan Vladimirovich Tkach, ainsi que leur famille proche, ne pourront plus entrer aux États-Unis.

«La Russie devrait mettre un terme à son injuste campagne contre les Témoins de Jéhovah et immédiatement libérer les plus de 200 individus actuellement en prison pour avoir exercé leur liberté de croyance», a déclaré la porte-parole du département d'État, Morgan Ortagus, dans un communiqué.

Les Témoins de Jéhovah ont été interdits en avril 2017 par la Cour suprême russe et le mouvement est désormais considéré comme «extrémiste» par le ministère de la Justice du pays.

Un membre danois des Témoins de Jéhovah a été condamné en mai à six ans de prison par un tribunal russe. Son appel a été rejeté en mai.

Mouvement fondé dans les années 1870 aux États-Unis par Charles Russel, les Témoins de Jéhovah se revendiquent du christianisme et se considèrent comme les seuls à restituer un christianisme des origines. Ils sont régulièrement accusés de dérives sectaires.