/news/world

Ils perdent la garde de leur enfant pour l'avoir privé de chimiothérapie

TVA Nouvelles selon CNN

capture d'écran, CNN

Des parents qui ont refusé les traitements de chimiothérapie pour leur enfant atteint de leucémie en ont perdu officiellement la garde, lundi, en Floride, à la suite de la décision d’un juge.

Ce dernier estime que l’enfant court un «risque substantiel de négligence imminente» s’il demeure avec ses parents.

L’enfant a été confié à ses grands-parents maternels, «le seul moyen d’assurer la santé, la sécurité et le bien-être de Noah», a poursuivi le juge Thomas Palermo.

Le petit Noah McAdams, 4 ans, a reçu un diagnostic de leucémie aigue lymphoblastique en avril dernier.

L’État a d’abord privé ses parents de la garde quand ces derniers ne se sont pas présentés à une séance de chimiothérapie pour l’enfant, préférant quitter pour Cincinnati, en Ohio. Leur démarche a attiré une attention nationale quand ils se sont retrouvés au cœur d’une imposante traque policière, après l’émission d’un avis d’enlèvement. Ils ont finalement été retracés dans le Kentucky.

Ils se sont justifiés en expliquant qu'ils recherchaient des traitements alternatifs, des remèdes naturels – incluant du cannabis médical, des vitamines ainsi qu’une diète spéciale - et une deuxième opinion médicale, et qu’ils avaient prévenu les médecins au dossier. Ils ont ajouté ne pas savoir qu’ils ne devaient pas quitter l’État.

Le juge a recommandé une évaluation psychologique pour les deux parents, qui pourront toujours lui rendre visite et assister à ses rendez-vous médicaux sous supervision.

Leur avocat dit qu’ils sont «anéantis» par cette décision.