/news/politics

Marwah Rizqy invite Gaétan Barrette à se lancer dans la course à la chefferie du PLQ

Marc-André Gagnon | Agence QMI

Pressentie pour être candidate à la chefferie du Parti libéral du Québec, la députée Marwah Rizqy a invité publiquement son collègue Gaétan Barrette à être sur les rangs, pour éviter une course «plate».

«À mon agréable surprise, le téléphone a sonné... Maintenant, il y a des téléphones qui se font pour sonder le terrain», a répété le Dr Barrette, mercredi matin, lors d’une mêlée de presse avec Mme Rizqy sur un autre sujet.

«Bien moi, je suis députée, puis j’ai appelé Gaétan, je lui ai dit: “Lance-toi, Gaétan, ça va être une belle course”», a renchéri Mme Rizqy sur un ton moqueur.

«On sait que Gaétan est un excellent débatteur, a fait valoir la députée de Saint-Laurent, mais aussi, c’est un homme d’idées et les militants [...] ils veulent une course avec des idées. Ils ne veulent surtout pas une course plate.»

«Écoutez... Vous voyez: mes affaires vont bien! C’est le début de la vague», s’est amusé à dire M. Barrette.

Chose certaine, si jamais il se lance, il ne fera «jamais de course à la chefferie pour la galerie», a-t-il prévenu.

Rizqy en «sérieuse» réflexion

Quant à Mme Rizqy, dont le nom circule abondamment depuis la défaite de Philippe Couillard le 1er octobre dernier, «une réflexion quand même sérieuse» se poursuit.

«Il n’y a pas d’annonce pour le moment», a-t-elle indiqué, assurant que sa décision serait prise au plus tard en novembre.

Rappelons que la course à la direction du PLQ sera lancée officiellement le 23 novembre, lors d’un conseil général à Sherbrooke.

Pour l’instant, seule Dominique Anglade est officiellement sur les rangs.

«J’ai hâte depuis six mois d’avoir des gens avec lesquels débattre au niveau de la chefferie du Parti libéral. Depuis le début, j’ai dit que je souhaitais qu’il y ait une course», a indiqué de son côté Mme Anglade, mercredi matin.

Anglade en avance?

Interrogée sur la possible candidature de M. Barrette, Mme Anglade a laissé entendre que c’est «avec plaisir» qu’elle débattrait avec lui s'il décidait de se lancer.

La députée de Saint-Henri–Sainte-Anne a souligné que, lors d’un 5 à 7 militant sur une terrasse de l’hôtel où se déroule leur caucus présessionnel, elle et M. Barrette ont été parmi les derniers à partir. «J’avais de bonnes discussions avec Gaétan», a laissé planer celle qui bénéficie déjà de l’appui de huit députés.

Malgré ces appuis, M. Barrette ne considère pas que Mme Anglade a pour autant une longueur d’avance.

«La réponse, c’est non à ça, a-t-il indiqué. Rappelez-vous que c’est une élection qui va se faire à partir des militants. Les militants, c’est les militants. Les appuis, c’est une chose, mais les militants peuvent avoir une opinion qui est différente.»

Dans la même catégorie