/regional/saguenay

Plusieurs candidats encore à nommer au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, plusieurs candidats aux élections fédérales étaient prêts à se lancer dans l'arène politique avant même que Justin Trudeau confirme la dissolution du Parlement, mercredi matin.

Des affiches électorales ont fait leur apparition dans les rues de Saguenay dans la nuit de mardi à mercredi.

Le portrait électoral n'est toutefois pas encore complet dans la région. Le Parti libéral du Canada et le Nouveau parti démocratique ont confirmé un seul candidat sur un total de trois circonscriptions.

Des équipes de bénévoles sont à pied d'œuvre depuis quelques semaines déjà et certains locaux électoraux sont prêts à les accueillir.

C'est le cas du candidat sortant dans Chicoutimi-Le Fjord, le conservateur Richard Martel.

L'ex-entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi, bien connu pour sa fougue, affrontera Valérie Tremblay du Bloc Québécois, Lynda Youde du Parti vert et Jimmy Voyer du Parti populaire du Canada.

Martel avait été élu lors d'une partielle en juin 2018 à la suite de la démission du libéral Denis Lemieux.

Le candidat sortant dans Lac-Saint-Jean a lui aussi été élu lors d'une élection partielle en octobre 2017.

Le libéral Richard Hébert, qui est l'ancien maire de Dolbeau-Mistassini, briguera les suffrages aux côtés du bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe, le fils de l’ancien chef du Bloc québécois Gilles Duceppe.

Le Parti conservateur sera représenté dans cette circonscription par un ancien conseiller municipal de la Ville d'Alma, Jocelyn Fradette.

Dany Boudreault tentera, de son côté, de se faire élire pour le Parti populaire.

La néo-démocrate Karine Trudel est la plus expérimentée de tous les candidats du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Elle est la seule à avoir siégé à la Chambre des Communes pendant tout un mandat. Elle tentera de se faire réélire dans Jonquière.

L'ancienne factrice affrontera le conservateur Philippe Gagnon et le bloquiste Mario Simard.

Sylvie Théodore briguera les suffrages pour le Parti populaire et Lyne Bourdages pour le Parti vert.