/news/world

2300 pigeons euthanasiés pour la rénovation d’un pont

Agence QMI

Environ 2300 pigeons ont été euthanasiés pour la rénovation du pont Sid Buckwold à Saskatoon, en Saskatchewan.

Dans un communiqué publié mercredi, la Ville de Saskatoon a déclaré que le pont était envahi de pigeons depuis une décennie et que l’accumulation de leurs matières fécales avait alourdi le pont de près de 619 430 kg - l’équivalent de 356 véhicules de taille moyenne - ce qui pourrait «compromettre la structure du pont et endommager le béton» en plus de présenter un risque «pour la santé du grand public».

«Afin de rénover avec succès le pont Sid Buckwold, il était nécessaire de réduire leur présence et la quantité de matières fécales dans 36 trous. Ces espaces, qui font partie de la structure du pont, sont devenus des zones isolées pour permettre aux pigeons de se reproduire et de se développer», peut-on lire.

Ainsi, environ 2300 pigeons ont été capturés puis euthanasiés par une société spécialisée dans le contrôle des espèces nuisibles.

La Ville précise qu’elle a envisagé diverses options pour contrôler les pigeons, comme les déplacer, mais que compte tenu de leur nombre, ces derniers seraient allés vers des habitations ou sur d’autres installations.

«On espère que cela permettra d’éviter d’endommager la structure et de réduire la volée de 50 à 70 % garantissant ainsi la pérennité de l’investissement réalisé dans la rénovation du pont».

Les travaux réalisés ont été menés en trois phases: la capture des pigeons, le nettoyage du pont et la construction de barrières pour empêcher ces oiseaux de s’y percher à nouveau, le tout pour un montant de 800 000 $.

Le pont Sid Buckwold, qui est actuellement partiellement fermé, devrait rouvrir au mois d’octobre.