/regional/estduquebec/basstlaurent

Avoir droit à l’amour, malgré sa différence

Catherine Pellerin | TVA Nouvelles

Un jeune homme de Rivière-du-Loup, qui vit avec le syndrome d’alcoolisation fœtale, demande de l’aide pour une raison bien particulière. Comme plusieurs personnes vivant avec une déficience ou un handicap, il est difficile pour lui de trouver une personne pour partager sa vie.

À 25 ans, Jérémy-Nathan est un grand romantique. Il rêve, comme plusieurs, de trouver l’amour. Ce qui est extrêmement difficile. «Je trouve ça dur, c’est très compliqué pour moi.»

Le jeune homme a été placé dans une famille d’accueil à l’âge de 10 mois. Lorsque sa mère était enceinte de lui, elle a consommé d’importantes quantités d’alcool, ce qui a eu des conséquences sur son développement.

Malgré sa déficience, il est débrouillard, sociable, et de plus en plus autonome. Il envisage d’ailleurs d’avoir bientôt son propre logement.

«Il voit les autres qui sont en couple il aimerait ça être avec quelqu’un, pour faire des activités, des sorties», explique sa sœur, Lindsay.

Ses proches, qui tentent de l’aider, ont dû se résoudre à lancer un appel sur les réseaux sociaux.

«Il n’y a pas vraiment de site de rencontre pour les gens qui vivent avec une différence. Dans la région, il n’y a pas tant de candidates que ça et ça prend aussi quelqu’un qui doit être compatible avec lui, c’est un défi.»

Jérémy-Nathan est loin d’être le seul confronté à ce problème. Les jeunes adultes, vivant avec une différence, sont souvent isolés.

«Pour certains, ce n’est pas important. Mais pour d’autres, ce l’est et ils aimeraient ça avoir quelqu’un avec qui partager leur vie», témoigne Lindsay.

Passionné de hockey, de cinéma, de voyages, il souhaite trouver une jeune femme, d’environ son âge, qui vit également avec une légère déficience. Sa famille se dit prête à organiser une rencontre, peu importe où cette demoiselle demeure au Québec.

«Il est formidable, il aime faire rire, il est généreux, authentique. C’est vraiment un bon garçon qui mérite de rencontrer l’amour et je suis convaincue qu’il y a beaucoup d’autres jeunes adultes différents qui méritent la même chose et qui aimeraient ça vivre la même chose», affirme sa sœur.

L’appel est lancé. Ce sera peut-être le début d’une belle histoire. Si vous croyez connaître la bonne personne pour lui, ious êtes invités à écrire à Jérémy-Nathan, jeremynathandube2@outlook.com.