/news/elections

Beaucoup moins de pancartes électorales dans Trois-Rivières

Louis Cloutier

 - TVA Nouvelles

Le paysage de la campagne électorale fédérale qui se met en branle sera passablement différent dans le comté de Trois-Rivières. Notamment par souci environnemental, des candidats ont décidé de s'en tenir au strict minimum au chapitre de l'affichage.

Ainsi le représentant conservateur Yves Lévesque se limite à installer des pancartes de grand format aux principaux carrefours de la ville.

«On ne veut pas poser des affiches sur tous les poteaux de la ville; question de pollution visuelle, question environnementale», a fait valoir Yvan Toutant, porte-parole de l'organisation Lévesque.

Tout au plus, 30 affiches conservatrices seront en place alors que celui qui avait représenté le parti à l'élection de 2015 en avait installé 520.

C'est la même stratégie pour le candidat néo-démocrate Robert Aubin. Quelques grandes pancartes seulement pour l'instant. De plus petites affiches s'ajouteront tout de même plus tard en cours de campagne.

«À 40 jours, on finit par ne plus les voir. Alors on a quelques stratégies en place, mais définitivement, une fois la campagne terminée, nous en aurons nettement eu moins que lors des campagnes précédentes», a noté le candidat Aubin.

Il en va autrement pour la libérale Valérie Renaud-Martin, la seule qui est présente sur les poteaux avec des affiches, depuis le déclenchement de la campagne mercredi.

La candidate doit composer avec l'enjeu de se faire connaître rapidement. «Je n'ai jamais eu la prétention d'avoir la notoriété qui me permettrait de me soustraire aux pancartes électorales. Le but, c'est que les gens me connaissent et qu'ils puissent m'identifier, reconnaître mon visage», a indiqué celle qui siège depuis novembre 2017 à titre de conseillère municipale à l'Hôtel de Ville de Trois-Rivières.

L'organisation conservatrice trifluvienne juge «folklorique» la surabondance d'affiches électorales. On estime qu'il existe d'autres moyens, dont les réseaux sociaux, pour rejoindre les électeurs.

Dans la même catégorie