/news/world

Des poumons de vieillard à 18 ans à cause de la vapoteuse

TVA Nouvelles selon CNN

capture d'écran, CNN

À peine un peu plus d’un an après avoir commencé à utiliser une vapoteuse, un jeune de 18 ans qui est passé à deux doigts de la mort a maintenant les poumons dans l'état de ceux d’un homme... de 70 ans.

Adam Hergenreder, un athlète généralement en santé de Gurnee, en Illinois, a dû être hospitalisé le mois passé à cause de la cigarette électronique. Le constat des médecins l’a atterré.

À LIRE ÉGALEMENT

Des jeunes vapoteurs touchés par une mystérieuse maladie des poumons

«J’étais vraiment effrayé en pensant au fait que ce petit appareil avait pu causer tous ces ravages à mes poumons», a-t-il confié à CNN.

Adam fait partie de ces centaines d’utilisateurs de vapoteuses à avoir été frappé par une mystérieuse maladie des poumons aux États-Unis. Les causes de ce mal n’ont pas encore été identifiées.

Aujourd’hui, il ne sait toujours pas s’il retrouvera sa santé d’antan, et s’il pourra pratiquer encore la lutte. «Je ne pourrai peut-être pas reprendre ce sport, parce que c’est très physique et mes poumons ne tiendront peut-être pas le coup... C’est triste.»

Friand de la saveur à la mangue

L’adolescent raconte avoir commencé à vapoter simplement pour faire comme les autres, «parce que tout le monde le faisait», précisant que les saveurs étaient appétissantes, tout particulièrement celle à la mangue.

«Ça ne goûtait pas comme la cigarette, ça goûtait bon», et ça procurait un certain ‘’buzz’’ à cause de la nicotine.

De fil en aiguille, Adam a commencé à utiliser du THC dans sa vapoteuse. Il a par la suite commencé à vivre des épisodes de frissons incontrôlables, et des vomissements. C’est alors qu’il a décidé de consulter. Un examen au scanner de ses poumons a permis de révéler l’étendue des dommages.

«Si j’avais su ce que je faisais subir à mon corps, je n’aurais jamais touché à ça. Mais je ne savais pas!» a-t-il déploré.

Les médecins précisent que sans attention médicale rapide, le jeune homme aurait pu mourir.

«Épidémie»

Mercredi, le Centre américain de contrôle des maladies (CDC) qualifiait la situation entourant l’utilisation des cigarettes électroniques d’«épidémie».

Selon les chiffres qu’avance l’organisation, plus de 450 cas de cette maladie pulmonaire non identifiée ont été rapportés dans 33 États et un territoire. Six morts ont été confirmées en Californie, Illinois, Indiana, Kansas, Minnesota et Oregon.

«Notre enquête n’a pas encore permis d’identifier une substance précise ou un produit lié à tous les cas rapportés. Plusieurs patients ont néanmoins raconté utiliser des produits de vapotage contenant des cannabinoïdes, comme du THC», précise le CDC sur son site web.

Le gouvernement Trump annonçait d’ailleurs, hier, que les cigarettes électroniques aromatisées seraient interdites à la vente dans les prochains mois pour contrecarrer leur popularité en hausse dans les écoles américaines. Les autorités sanitaires ont indiqué du même coup l’interdiction à venir des liquides aromatisés en raison de l’attirance qu’ils exercent sur les jeunes.

Un étudiant sur quatre vapotait en 2019 aux États-Unis, selon une enquête publique annuelle, a annoncé le département de la Santé en révélant des résultats préliminaires -- contre un sur cinq en 2017-2018.

- Avec AFP