/regional/estduquebec/basstlaurent

Jeux vidéo: des jeunes passionnés d’histoire grâce à lui

Stéphanie Gendron |  Journal de Québec

courtoisie, François Lafond

Un historien et passionné de jeux vidéo a trouvé une façon originale d’intéresser les jeunes à l’histoire, par le biais d’une plateforme pour «gamers».

L’étudiant à la maîtrise en histoire François Lafond a réussi à passionner son public, en commentant des scènes de ses jeux vidéo avec des anecdotes historiques sur la plateforme sociale Twitch.

Le Rimouskois de 29 ans utilise le service de streaming, où des adeptes de jeux vidéo commentent et regardent d’autres joueurs en action sur des vidéos en direct, pour raconter des anecdotes historiques dans un contexte décontracté.

«Mon but est de les inciter à consommer de la culture, de montrer que ça peut être divertissant, que ce n’est pas forcément juste du “par cœur” comme on apprenait au secondaire parfois», explique le responsable des archives à la Commission scolaire des Phares.

L’histoire revue et corrigée

Fan de jeux vidéo depuis l’âge de cinq ans, François Lafond a développé sa passion pour l’histoire au fil des années. Jouer au jeu Kingdom come : deliverance, un jeu de rôle qui se déroule au 15e siècle et très chargé en histoire, lui a donné l’idée d’axer ses diffusions et son animation sur l’histoire.

Il cite en exemple une scène où le personnage est le garde du corps d’un seigneur et l’accompagne jusqu’à un bain public.

«Les gens [qui discutent] me disaient que les bains étaient réservés aux riches et que les gens à l’époque ne se lavaient pas beaucoup, ce qui n’était pas vrai. En réalité, on avait la tradition des bains publics et, au contraire, les gens au Moyen-Âge se soignaient énormément», raconte l’historien.

Il arrive cependant qu’il n’ait pas réponse à tout.

«Une des choses dont je suis le plus fier est que j’ai réussi à inculquer de nouvelles habitudes à mes spectateurs, qui vont faire parfois eux-mêmes des recherches de leur côté», ajoute-t-il. Il valide ensuite leurs informations.

3000 personnes

François Lafond est actuellement suivi par près de 3000 personnes et diffuse deux à trois fois par semaine.

De 30 à 60 personnes regardent chaque vidéo en direct, ce qui lui rapporte environ 500 $ par mois, pas assez pour en vivre, mais assez pour susciter l’intérêt.

Le public de la plateforme Twitch a environ 18 à 35 ans, mais des adolescents au secondaire et des professionnels dans la cinquantaine le suivent.

«J’ai souvent des commentaires de gens qui avaient une mauvaise perception de l’histoire, mais qui me disent “en t’écoutant en parler de façon relaxe, décomplexée, et en apprenant des trucs devant les jeux vidéo, ça change ma perception de l’histoire et ça peut être intéressant”. C’est très gratifiant comme commentaire», conclut M. Lafond.