/news/politics

Greta Thunberg formellement invitée au parlement

Vincent Larin | Journal de Montréal

La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg a été officiellement invitée à prendre la parole au parlement dans le cadre d’une conférence destinée aux élus et aux citoyens le 27 septembre.

Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a ainsi accepté la demande de la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, qui lui avait écrit pour lui demander d’inviter Greta Thunberg à s’adresser aux parlementaires. Le Parti libéral et le Parti québécois appuyaient cette demande.

Greta Thunberg a annoncé sur Twitter dimanche dernier qu’elle serait à Montréal le 27 septembre dans le cadre de la journée mondiale de la mobilisation pour le climat.

Même s’il ne s’agit pas d’une invitation à prendre la parole au Salon bleu, comme c’est le cas pour certains chefs d’État étrangers, Manon Massé s’est réjouie de la décision de François Paradis.

«En fin de compte, l’agora [de l’Assemblée nationale], c’est un lieu intéressant, car on peut inviter la population et les jeunes notamment», a-t-elle indiqué à l'Agence QMI.

Si Greta Thunberg accepte de se rendre à Québec après son passage à Montréal, Manon Massé espère que tous ses collègues prendront part à l’événement advenant.

La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques a aussi précisé qu’elle serait de la mobilisation du 27 septembre à Montréal.

«C’est plus qu’une manifestation, c’est une grève mondiale pour le climat», a-t-elle insisté.

Le premier ministre du Québec, François Legault, avait déjà dit être disposé à rencontrer la jeune militante à son cabinet de Montréal. Il revenait toutefois au président de l’Assemblée nationale de l’inviter formellement à s’adresser au parlement.

Greta Thunberg a entrepris une tournée nord-américaine à la fin du mois dernier.

La jeune militante de 16 ans est arrivée à New York le 28 août après avoir traversé l'Atlantique en voilier pendant 15 jours puisqu’elle refuse de prendre l’avion en raison des émissions de carbone que ce mode de transport génère. Elle doit entre autres participer au sommet sur le climat de l’ONU le 23 septembre prochain.

Greta Thunberg est devenue une égérie de la cause environnementale en 2018, lorsqu’elle s’est mise à faire l'école buissonnière chaque vendredi pour s'installer devant le parlement suédois à Stockholm afin de sensibiliser les députés à l'urgence climatique.

Dans la même catégorie