/finance/homepage

Transat creuse sa perte au 3e trimestre

Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Malgré des revenus plus importants, Transat a creusé ses pertes au troisième trimestre par rapport à la même période l’an dernier.

La maison-mère d’Air Transat, dont la vente à Air Canada sera conclue lorsque les autorités l’auront approuvée, a terminé la dernière période de trois mois avec une perte nette de 11 millions (29 cents par action) par rapport à une perte de 5 millions (13 cents par action) au même trimestre de 2018. Ce trou est lié à la vente de Transat puisqu’il inclut «des honoraires professionnels de 6 millions $ ainsi que des charges de rémunération de 7,7 millions $» qui sont liés à la vente prévue à Air Canada.

«La transaction prévue est une bonne nouvelle pour nos actionnaires, nos salariés, nos clients et notre communauté et nous travaillons à présent à obtenir les approbations réglementaires nécessaires pour la mener à bien, a affirmé Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat par communiqué, jeudi. Dans le même temps, nous restons très concentrés sur nos opérations, et nous notons une amélioration de notre résultat ajusté du trimestre par rapport à l'année dernière.»

Les revenus ont en effet augmenté de 5,2 % par rapport au trimestre correspondant de 2018 pour atteindre 698,9 millions $.

«Cette augmentation est attribuable à la hausse des prix de vente moyens et des coefficients d'occupation sur l'ensemble des marchés. Le nombre de voyageurs était en hausse de 4,3 % sur le marché transatlantique, le principal marché de la Société durant cette période», a mentionné l’entreprise.