/regional/sherbrooke/estrie

Une église complètement vandalisée en Estrie

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

C’est la consternation à Saint-François-Xavier-de-Brompton, en Estrie, après que l’église du village a été saccagée dimanche soir. On a même tenté d’y mettre le feu.

Le contenu de sept extincteurs a dû être vidé partout dans l’église.

« J’avais le goût de pleurer, a raconté Nicole Jolin, responsable de l’entretien. Il y en avait partout, c’était un gros nuage blanc à la grandeur de l’église.»

Selon la fabrique, le ou les malfaiteurs ont volé quelques dizaines de dollars dans les boîtes de dons. Un haut-parleur a même été lancé au sol à partir du jubé. « Quand j’ai vu ça, j’étais sous le choc. J’ai fait une dépression pendant deux jours », a témoigné Juliette Hamel, bénévole à l’église depuis 33 ans.

Mardi et mercredi, une quinzaine de bénévoles ont travaillé d’arrache-pied pour nettoyer l’église.

«On devait agir rapidement parce qu’on accueille à la fin du mois les Journées de la culture et la balade des clochers en octobre », a indiqué le président de la fabrique, Daniel Veillette.

Les bénévoles ont réussi à remettre les lieux dans un état plus que respectable, mais une compagnie de nettoyage devra venir terminer le travail, notamment dans les endroits en hauteur.

« Nous avons des assurances, mais la franchise est de 5 000$. Déjà que nous étions en déficit, ça ne va pas bien pour les finances de la fabrique », a poursuivi M. Veillette.

D’ailleurs, pour aider la fabrique à respirer, la municipalité avait déjà accepté d’acheter un terrain derrière l’église au coût de 100 000 $. « Le principal objectif est de soutenir la fabrique parce que l’église fait partie de notre patrimoine et on veut la garder, a expliqué le maire, Gérard Messier. En même temps, on s’assure que ce terrain demeure disponible pour nos enfants parce qu’il est utilisé pour des activités sportives.»

Concernant les méfaits, la Sûreté du Québec confirme avoir ouvert une enquête, mais pour l’instant, personne n’a été arrêté. Cet événement n’est pas sans rappeler celui qui s’est produit en 2013 dans la municipalité voisine, à Windsor, où un incendie criminel a complètement détruit l’église. Encore à ce jour, les auteurs n’ont pas été retrouvés.