/finance/homepage

Cet ancien escroc vous le confirme, n'utilisez jamais de carte de débit!

André Boily | Le journal de Montréal

Capture d'écran

Selon Frank Abagnale, personnifié par Leonardo DiCaprio dans «Catch Me If You Can», le vol d’identité à l’aide des technologies actuelles et l’usage d’une carte de débit forment un dangereux cocktail aux conséquences désastreuses pour une victime potentielle.

Sa carrière d’escroc a commencé il y a 50 ans alors qu’il trompait et volait des gens — une carrière qui l’a toutefois rendu célèbre avec son livre - devenu film à succès - «Catch Me If You Can».

En devenant expert en sécurité, Frank Abagnale s’est remis en selle, du bon côté cette fois, en parlant de prévention contre la fraude et surtout le vol d’identité.

Son expertise en cybersécurité a fait de lui un consultant de confiance au FBI pendant plus de quatre décennies.

À une entrevue sur le site CNBC, «le vol d’identité est l’utilisation délibérée de l’identité d’une autre personne (ex. nom, adresse, numéro de sécurité sociale, compte bancaire) pour obtenir de l’argent et du crédit, obtenir un emploi, voler des biens, falsifier ses diplômes et autres titres, accéder aux soins de santé, etc.»

«4000 fois plus facile aujourd’hui»

À une conférence chez Google, un jeune homme lui posa cette question, à savoir «est-ce que les technologies actuelles rendent plus difficile le vol d’identité par rapport à ce que c’était en 1960?».

Sa réponse fut sans équivoque: «non, ce n’est pas plus difficile, c’est plutôt 4000 fois plus facile aujourd’hui que ce ne l’était avant!».

Pourquoi il n’utilise pas ni n’utilisera jamais de carte de débit? Parce qu’en cas de vol d’identité, celui qui vous a fraudé a grand accès à vos fonds bancaires.

Il recommande surtout l’utilisation de la carte de crédit qui offre de nombreuses protections en cas de vol.

En cas de violation de données, si un criminel dépense un million de dollars sur votre carte de crédit, vous êtes protégé et la société émettrice annulera votre ancienne carte tout en vous en faisant parvenir une nouvelle en quelques jours.

Si le même crime survient avec votre carte de débit, vous pouvez perdre les fonds qui s’y trouvent, sans parler des difficultés pour les recouvrer.

De plus, les lois fédérales limitent votre responsabilité en cas d’usage non autorisé de votre carte de crédit.

Selon les statistiques du site Security Intelligence que M. Abagnale avance, en 2017 16,7 millions d’Américains ont été fraudés et arnaqués, pour une valeur totale de 16,8 milliards de dollars.

La carte de débit est selon lui le «pire outil financier mis à la disposition des consommateurs. Chaque fois que vous en utilisez une, vous mettez votre argent et votre compte bancaire en danger».