/regional/montreal/montreal

Des candidats à la rescousse des commerçants du Plateau

Yves Poirier | Agence QMI

Alors que la campagne électorale fédérale bat son plein, plus localement, à Montréal, trois candidats se font la lutte dans le but de remplacer Luc Ferrandez comme maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal.

Vendredi matin, le candidat choisi pour représenter l’administration de Valérie Plante, Luc Rabouin, a fait une annonce visant à venir à la rescousse des commerçants dont plusieurs ont fermé leurs portes au cours des dernières années.

Le premier mandat de M.Rabouin sera de proposer un service de livraison locale écologique, à coût abordable et viable économiquement aux commerçants et citoyens. Luc Rabouin explique que la livraison des biens achetés en ligne localement par des citoyens pourrait se faire à vélo par exemple à leur domicile.

«S’ajuster à la façon de consommer des résidents du Plateau, ce n’est pas la seule chose qu’il faut faire, ajoute le candidat de Projet Montréal. Il faut encadrer les baux commerciaux, gérer les locaux vacants. [...] On ne peut pas accepter que des propriétaires immobiliers, à l’échéance du bail, doublent ou triplent le loyer d’un commerçant.  C’est tuer le commerce et ça, ce n’est pas acceptable.»

De son côté, le candidat d’Ensemble Montréal, l’opposition à l’hôtel de ville, Jean-Pierre Szaraz, qui travaille depuis de nombreuses années au sein de commerces du Plateau-Mont-Royal, reproche à Luc Ferrandez et l’administration en place d’être à l’origine du désarroi de plusieurs entrepreneurs locaux. Selon lui, il ne faut pas avoir une attitude repoussante à l’égard des automobilistes.

«Il y a plusieurs façons, insiste M. Szaraz.  Ça peut être dans le prix du stationnement, des dimanches gratuits de stationnement, il faut donner le message aux gens de revenir sur le Plateau plutôt que faire le contraire. Ce que mes opposants ont fait.»

L’élection à la mairie de l’arrondissement Plateau Mont-Royal aura lieu le 6 octobre. Notons qu’un troisième candidat est dans la course. Il s’agit de Marc-Antoine Desjardins pour le parti Vrai changement pour Montréal.