/news/politics

Combien gagnent vos élus?

Sarah-Maude Lafebvre et Philippe Langlois et Andrea Valeria | Bureau d'enquête

Pourquoi le maire de Varennes gagne-t-il plus que la mairesse de Montréal ? Comment se fait-il qu’un autre n’ait pas touché un sou depuis 14 ans ? Un palmarès inédit du salaire des élus municipaux montre de grandes différences d’un coin à l’autre de la province.

Notre Bureau d’enquête a compilé la rémunération complète de près de 7000 maires et conseillers de quelque 1032 municipalités, une première que nous vous proposons.

Il est ainsi possible de connaître facilement les salaires des élus de sa ville pour l’année 2018, mais aussi de les comparer à d’autres municipalités.

L’analyse de ces données fait état de disparités étonnantes.

Ainsi, en 2018, quatre maires ont touché un salaire plus élevé que celui de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, dont Martin Damphousse à Varennes et Chantal Deschamps à Repentigny.

Pourtant, la population de Varennes est 81 fois plus petite que celle de Montréal. La raison? La métropole a décidé de plafonner la rémunération de sa mairesse.

Aussi, sept élus municipaux ont gagné plus de 175 000 $ l’an dernier. À titre comparatif, un ministre du gouvernement québécois touchait un peu moins que cette somme, sans l’allocation de dépenses, durant la même période.

À l’inverse, d’autres maires ou conseillers, même s’ils travaillent à temps partiel, ont un salaire minime. En effet, en 2018, plus de 2600 d’entre eux, dont une douzaine de maires, ont reçu moins de 5000 $ pour gérer leur municipalité.

Rappelons qu’au-delà du simple salaire versé par une ville, des élus peuvent toucher d’autres montants pour leur participation à des organismes, comme des sociétés de transport ou des municipalités régionales de comté (MRC).

Depuis 2018, les conseils de ville peuvent d’ailleurs décider eux-mêmes de leur rémunération.

Avec la disparition progressive des médias locaux au Québec, il peut être difficile d’avoir accès à l’information et de comprendre la rémunération des élus locaux. Bien que les villes soient maintenant obligées d’afficher les salaires cumulatifs des élus sur leur site web, il est parfois ardu d’y dénicher les données, quand elles ne sont pas carrément absentes.

Hausses importantes

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) admet qu’il y a place à « décortiquer et expliquer » davantage les salaires. D’autant plus que dans les derniers mois, plusieurs maires ont fait la manchette des journaux en raison de la hausse de leur rémunération.

« Est-ce qu’il y a des endroits où les gens sont sous-payés ? Oui. Est-ce qu’il y a des endroits où les gens ont exagéré ? Peut-être. Assurément, dit le maire de Drummondville et président de l’UMQ, Alexandre Cusson. S’il y a quelques cas exagérés, pour la très grande majorité, les citoyens du Québec en ont pour leur argent. Les élus municipaux travaillent très fort ».

Tous les élus contactés par Le Journal ont assuré travailler au moins 50 heures par semaine et ont affirmé que les élus municipaux étaient généralement sous-payés.

Salaire « ridiculement bas »

« Franchement, je trouve que c’est ridiculement bas comme salaire. Pour moi, les élus municipaux ont une charge de travail considérable, et la pression est énorme », a notamment témoigné le maire de Saint-Bruno-de-Montarville Martin Murray, qui a touché 95 564 $ en 2018.

« Quand ça va bien, ce n’est pas nécessairement le maire. Quand ça va mal, c’est le maire. [...] J’ai encore reçu un courriel de bêtises hier. [...] Le maire a beaucoup de responsabilités, mais en fin de compte, il n’a pas nécessairement beaucoup de pouvoirs », illustre-t-il.

Professeur en management public à l’ENAP, Étienne Charbonneau abonde dans le même sens.

« Il y a des responsabilités importantes au municipal. Il y a beaucoup de contrats donnés à l’externe à gérer. On veut des élus à l’œil vif et qui ont un bon salaire pour contrôler tout ça. »

 

Les 20 élus les mieux payés au Québec en 2018

​1• Sylvie Parent

Mairesse de Longueuil

228 497 $

2• Marc Demers

Maire de Laval

215 971 $

3• Martin Damphousse

Maire de Varennes

191 673 $

4• Chantal Deschamps

Mairesse de Repentigny

189 757 $

5• Valérie Plante

Mairesse de Montréal

188 623 $

6• Suzanne Roy

Mairesse de Sainte-Julie

184 732 $

7• Marc-André Plante

Maire de Terrebonne

175 795 $

8• Régis Labeaume

Maire de Québec

174 420 $

9• Patrick Massé

Maire de Saint-Lin-Laurentides

173 098 $

10• Sylvain Ouellet

Vice-président du comité exécutif et conseiller à la ville de Montréal

170 284 $

11• Pierre Corbeil

Maire de Val-d’Or

170 017 $

12• Benoît Dorais

Président du comité exécutif de la ville de Montréal et maire de l’arrondissement Le Sud-Ouest

169 656 $

13• Richard Perreault

Maire de Blainville

165 832 $

14• Michel Angers

Maire de Shawinigan

164 347 $

15• Gilles Lehouillier

Maire de Lévis

163 494 $

16• Steve Lussier

Maire de Sherbrooke

162 823 $

17• Josée Néron

Mairesse de Saguenay

162 206 $

18• François William Croteau

Maire de l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie à Montréal

161 076 $

19• Yves Lévesque

Maire de Trois-Rivières (n’est plus en poste)

159 826 $

20• Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de Gatineau

159 635 $

 

Dans la même catégorie