/news/culture

«Il pleuvait des oiseaux»: bouleversant et lumineux

Maxime Demers | Journal de Montréal

Le roman Il pleuvait des oiseaux de l’auteure Jocelyne Saucier avait marqué beaucoup de lecteurs lors de sa publication, en 2011. La réalisatrice Louise Archambault (Gabrielle) fait partie des gens qui ont été profondément émus par cette histoire de trois vieux ermites qui ont choisi de se retirer du monde. En portant le livre à l’écran, elle signe un film bouleversant et lumineux, qui devrait trouver écho dans le cœur du public.

Il pleuvait des oiseaux nous plonge au milieu d’une forêt d’Abitibi, où trois hommes ont décidé d’aller vivre isolés, en marge du reste du monde. Il y a Tom (Rémy Girard), un ancien chanteur country qui a ruiné sa carrière à cause de problèmes d’alcool ; Charlie (Gilbert Sicotte), un miraculé du cancer ; et Boychuck (Kenneth Welsh), un survivant d’un grand feu de forêt qui a eu lieu il y a plusieurs décennies.

Mais à la suite de la mort subite de Boychuck, la quiétude et la solitude de Tom et Charlie seront chamboulées par la visite inattendue d’une jeune photographe (Ève Landry) qui souhaite en apprendre plus sur le passé de Boychuck et d’une femme octogénaire (Andrée Lachapelle) qui a été injustement internée pendant toute sa vie.

Authenticité

Dans ce film empreint d’humanité, Louise Archambault aborde avec sensibilité et délicatesse une multitude de grands thèmes universels (vieillesse, solitude, mort, amour, amitié...), sans jamais alourdir le propos. Difficile de retenir ses larmes devant la beauté et l’émotion pure de certaines scènes. Mais quelques moments plus légers parviennent aussi à arracher quelques sourires.

Hymne à la nature et à la liberté, Il pleuvait des oiseaux pose un regard tendre et rempli d’espoir sur la vieillesse et la fin de vie.

Louise Archambault a eu la main heureuse en confiant les rôles principaux de son film à Andrée Lachapelle, Gilbert Sicotte et Rémy Girard, trois grands acteurs québécois au sommet de leur art.

Dans ce qu’elle dit être son chant du cygne, Andrée Lachapelle livre une performance remarquable dans la peau d’une vieille dame fragile qui a la chance de goûter à la liberté et au bonheur pour la toute première fois de sa vie. À ses côtés, Gilbert Sicotte compose un personnage doux et attachant qui redécouvre l’amour à un moment où il ne l’attendait plus. Rémy Girard est tout aussi convaincant dans le rôle d’un bon vivant qui ne l’a pas eue facile. La complicité entre ces trois acteurs est palpable et apporte au film une authenticité saisissante.

Une grande et très belle réussite.

Il pleuvait des oiseaux ★★★★

Un film de Louise Archambault

Avec Andrée Lachapelle, Gilbert Sicotte, Rémy Girard et Ève Landry.