/news/currentevents

Arrestation d'un haut gradé de la GRC: un document dans l'ordinateur d'un criminel a lancé l'enquête

Agence QMI

Stock Adobe

La découverte d'un document secret de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans un ordinateur d'un individu lié au crime organisé par les autorités américaines a mené à l'arrestation de Cameron Ortis la semaine dernière.

À LIRE ÉGALEMENT

Sécurité nationale : le directeur général du renseignement de la GRC arrêté

Selon une source du «Globe and Mail» qui s'est confiée anonymement au quotidien, les autorités américaines avaient saisi un ordinateur appartenant à Vincent Ramos, un citoyen de Vancouver arrêté pour avoir produit des appareils de communication cryptés pour le compte d'organisations criminelles. Il a été condamné aux États-Unis à neuf ans de détention plus tôt cette année.

La chaine Global News a aussi rapporté que l'enquête concernant M. Ortis s'est amorcée dans le cadre du démantèlement de Phantom Secure, la firme de Vincent Ramos.

Les enquêteurs ont découvert, en fouillant dans l'ordinateur de Ramos, un document secret de la GRC. La police fédérale a donc ouvert une enquête, en établissant une liste des gens pouvant avoir accès à ces informations.

Cette enquête a finalement mené la police fédérale au directeur général du Centre national de coordination du renseignement de la GRC, Cameron Ortis, 47 ans, arrêté jeudi dernier. L'homme fait face à plusieurs accusations en vertu du Code criminel et de la protection de l'information liée à la sécurité nationale.

«En vertu des postes qu'il occupait, M. Ortis avait accès à de l'information que possédait la collectivité canadienne du renseignement. Il avait également accès à des renseignements provenant de nos alliés nationaux et internationaux», a reconnu la GRC lundi.

La GRC a convié la presse à une conférence de presse mardi au cours de laquelle la commissaire Brenda Lucki, qui dirige la police fédérale, fera le point sur l'avancement de ce dossier.