/elections

Déjà des engagements en transport collectif par les partis

Béatrice Roy-Brunet | 24 Heures

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Alors que la mairesse de Montréal Valérie Plante a demandé lundi aux partis fédéraux de prioriser les transports collectifs et électriques dans leurs investissements, ceux-ci ont déjà dévoilé certains de leurs engagements en ce sens. Tour d'horizon.

Le Parti conservateur du Canada (PCC) a annoncé qu'il souhaite réintroduire le crédit d’impôt pour le transport en commun vert. Ce crédit serait notamment applicable aux laissez-passer pour des déplacements illimités dans les autobus locaux, les tramways, les métros, les trains de banlieue et les traversiers.

De son côté, le Parti vert du Canada (PVC) désire, entre autres, que le transport public terrestre ne soit responsable d’aucune émission de carbone à travers le Canada d’ici 2040 dans le cadre d’une stratégie nationale. L’accent serait mis sur le transport ferroviaire et inclurait un réseau d’autobus électriques.

Un fonds national d’infrastructures pour le vélo et la marche serait également dans son plan afin de favoriser un transport plus actif et plus vert.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) aimerait électrifier les transports collectifs et les flottes de véhicules municipaux du Canada d’ici 2030. Pour ce faire, le financement fédéral serait distribué pour favoriser la mise en œuvre de projets à faibles émissions de carbone, comme les autobus et trains électriques sans émissions.

Le NPD prévoit également aider les provinces et les municipalités à élaborer un système de transport collectif gratuit.

Le Bloc québécois compte pour sa part transférer «sans condition et en bloc» les sommes dédiées aux infrastructures québécoises au gouvernement du Québec afin d’éviter les lourdeurs administratives et les retards.

Le Parti libéral du Canada (PLC) continuerait d'investir dans les transports en commun. Sans mentionner d'engagement précis, le parti souligne qu'il s'agit d'une priorité de moderniser les infrastructures pour permettre aux Montréalais de se déplacer aisément.

Certains de ces différents engagements électoraux sont présents sur la plateforme web des différents partis.