/elections

Le Parti libéral réenregistrera sa chanson de campagne

TVA Nouvelles et Agence QMI

Après avoir assuré le contraire, le Parti libéral du Canada (PLC) a finalement décidé de réenregistrer la chanson francophone officielle de sa campagne, devenue la risée des médias sociaux en raison de la qualité du français.

Le parti en a fait l’annonce lundi matin, reconnaissant que «le français n’est pas parfait» dans cette chanson interprétée par le groupe de rock canadien The Strumbellas, qui a composé l’originale en anglais.

«C’est pourquoi nous n’utiliserons plus cette version et allons la réenregistrer», a précisé le PLC par courriel à l’Agence QMI, lundi.

À LIRE ÉGALEMENT

La chanson officielle de la campagne des libéraux fait réagir

En entrevue à TVA Nouvelles, la candidate libérale Mélanie Joly a reconnu sans détour le couac. «L’intention était bonne, mais l’enfer est pavé de bonnes intentions, a-t-elle expliqué. Il y avait un enjeu, on l’a réglé.»

À la question de savoir quelle était réellement la place du français au sein du Parti libéral du Canada, elle a expliqué que le gouvernement Trudeau avait fait preuve de leadership dans d’autres dossiers, comme celui de l’Université de l'Ontario français.

Levée de boucliers

Plusieurs critiques avaient fusé sur les réseaux au cours de la fin de semaine dernière, après la publication de la chanson. Si certains avaient dû mal à comprendre les paroles, d’autres ignoraient tout simplement le sens de celles-ci.

Arnaud Granata, président de la firme Infopresse, a expliqué en entrevue à TVA Nouvelles que la chanson représente «une gaffe, parce que c’est mal traduit et parce qu’on n’y comprend rien».

À Québec, le chef péquiste a soutenu que la ritournelle «démontre encore une fois le manque de sensibilité» des libéraux vis-à-vis du français, d’autant plus que la controverse survient en pleine campagne électorale. Il ne comprend d’ailleurs pas que les libéraux aient laissé ça passer.

Quant au solidaire Gabriel Nadeau-Dubois, il a avoué du bout des lèvres qu’il avait trouvé «rigolote» et «pas très élégante la pièce musicale. «J'aimerais ça la chanter, j'aurais de la difficulté», a dit à la blague le député solidaire en conférence de presse, lundi, après avoir été questionné sur le sujet. «On en rit, mais ce n'est pas drôle, au fond. [...] Comme parti indépendantiste, de voir une aussi pauvre qualité de la langue, on n'a pas trouvé ça très fort», a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie