/elections

Les libéraux promettent d’investir dans les services de garde

Agence QMI

Les libéraux promettent d’investir dans des places de services de garde à l’école, notamment pour les parents qui ne travaillent pas selon le modèle d’horaire traditionnel.

S’il reconnaît que les provinces ont un rôle important à jouer dans ce champ de compétence, Justin Trudeau est d’avis que le fédéral doit aussi participer et «investir dans les familles».

«Nous allons faire les investissements nécessaires, même si les gouvernements conservateurs à travers le pays ne le feront pas», a-t-il lancé, lorsque questionné sur la question des champs de compétence.

À Waterloo, en Ontario, M. Trudeau a salué le leadership de la Belle Province dans ce dossier, tout en promettant de travailler avec le Québec pour améliorer l’accès aux services de garde pour les familles qui ont des enfants à l’école primaire.

Les libéraux veulent d’ailleurs négocier une entente asymétrique avec le Québec, qui aurait pour objectif de «réduire les coûts pour les parents et les familles, tout en augmentant le nombre de places pour les parents avec des besoins atypiques», a-t-on expliqué.

Essentiellement, Justin Trudeau a promis de créer jusqu’à 250 000 places en services de garde au pays avant et après l’école pour les enfants de moins de 10 ans. La nouvelle mesure coûterait près de 535 millions $ par an.

Rappelons qu’en 2017, des investissements de 7 milliards $ sur 10 ans ont aussi été annoncés par le gouvernement Trudeau pour financer et créer «un plus grand nombre de places en garderie abordables et de grande qualité partout au pays».

Justin Trudeau estime que, «pour encore beaucoup trop de familles, ces services sont hors de prix et difficiles à trouver. C’est inacceptable».

Le chef libéral a profité de l’occasion pour critiquer l’approche des conservateurs qui est «d’offrir un crédit d’impôt à ceux qui envoient leurs enfants à l’école privée». Il a aussi brandi la menace de compressions futures si Andrew Scheer devenait premier ministre, illustrant son propos par la situation en Ontario, où le gouvernement conservateur de Doug Ford est accusé de sabrer les services.

Justin Trudeau s’est présenté comme celui qui a fait beaucoup pour les familles de la classe moyenne et pour les Canadiens. «On a mis plus d’argent dans vos poches, a-t-il dit. On a arrêté d’envoyer des chèques aux millionnaires. On a renforcé le régime des pensions. Ce sont des investissements qui ont fait une vraie différence dans la vie des gens.»