/news/politics

Un intervenant en dépendance 18h/semaine dans chaque école secondaire

Vincent Larin | Agence QMI

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux du Québec a annoncé de nouveaux fonds pour garantir la présence d’un intervenant en dépendance dans toutes les écoles secondaires de la province 18 heures par semaine.

En conférence de presse à Québec, Lionel Carmant a annoncé qu’une somme de 7,5 millions $ serait attribuée à plusieurs organismes communautaires pour ce faire.

Près d’un an après la légalisation du cannabis, la situation au Québec avait besoin «d’un grand rehaussement», estime Lionel Carmant alors que seulement un tiers des écoles secondaires de la province disposait d’un tel intervenant.

«Alors qu’on sait que les drogues, dont font partie l’alcool et le cannabis, par exemple, modifient les fonctions du corps et du système nerveux central, nous sommes résolus à en faire plus pour mieux prévenir les dépendances, informer les jeunes sur les risques qui y sont associés et les accompagner, au besoin», a-t-il déclaré.

«Ce travail ne peut pas être fait par la Société québécoise du cannabis parce que ce n’est pas dans leur mandat», a précisé M. Carmant.

Ce montant s’ajoute aux 25 millions $ déjà annoncés et qui proviennent du Fonds de prévention et de recherche en matière de cannabis auquel contribue notamment la Société québécoise du cannabis (SQDC) grâce aux profits de la vente marijuana.

L’Association québécoise des centres d’intervention en dépendance (ACIQ), qui coordonnera la répartition des intervenants, estime qu’il faudrait investir 29 millions de dollars pour fournir une couverture «plus complète» où les intervenants seraient présents 35 heures par semaine dans les écoles.