/news/society

Café synthétique : «Je vais devoir le voir pour le croire»

TVA Nouvelles

Comme vous l'apprenait un reportage de TVANouvelles.ca ce matin, une jeune «startup» américaine soutient avoir réussi à produire un café en laboratoire, sans arbre et sans grains. Le procédé innovateur d’Atomo soulève toutefois plusieurs questions.

En entrevue avec Julie Marcoux sur les ondes de LCN, la nutritionniste Stéphanie Côté a expliqué comment on pouvait arriver à un tel résultat.

«C’est fait avec des molécules en laboratoire. La caféine, c’est une molécule qu’on peut créer chimiquement. Les fondateurs de ce café Atomo ont donc utilisé la chimie moléculaire pour récréer la couleur, l’odeur et la texture du café en bouche. C’est complètement créé en laboratoire, on n’a même pas utilisé des aliments pour le faire.»

On le sait, la mode est à l’alimentation responsable avec les Beyond Meat et autres. À la différence du café Atomo, une boulette Beyond Meat va toutefois comprendre une longue liste d’aliments et d’additifs. Pour la nutritionniste, le café responsable n’est pas nécessairement meilleur pour la santé.

«Il y a de la caféine comme dans du café régulier. Les effets sur le cœur et la stimulation vont donc demeurer. Est-ce qu’il y a des antioxydants comme dans le café régulier? Les informations ne nous le disent pas encore, mais on ne prend pas vraiment du café pour sa valeur nutritive», ajoute-t-elle.

Pour plusieurs, la transition vers le café synthétique ne se fera pas du jour au lendemain. C’est le cas de Stéphanie Côté.

«Je vais devoir le voir pour le croire. Je suis de ces personnes qu’on pourra peut-être qualifier de conservatrice, mais j’aime être proche des aliments, de savoir d’où ils viennent et pas nécessairement de savoir que ç’a été fait dans des éprouvettes ou dans des laboratoires.»

Voyez l’entrevue complète de Stéphanie Côté avec Julie Marcoux dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même catégorie