/finance/homepage

La dette fédérale augmente, mais diminue par rapport au PIB

Agence QMI

Adobe Stockphoto

Même si la dette fédérale était en hausse pour l’exercice de 2018-2019, son poids comparativement au produit intérieur brut (PIB) a diminué, selon le rapport financier annuel du ministère des Finances.

Le ratio de la dette fédérale par rapport à la taille de l’économie, le PIB, s’est établi à 30,9 % en comparaison de 31,3 % en 2017-2018.

«Le Canada continue d’enregistrer le plus faible ratio de la dette nette au PIB de l’ensemble des administrations publiques parmi les pays du Groupe des sept (G7)», a noté le ministère fédéral par communiqué, mardi matin.

La dette fédérale était de 685,5 milliards $ au 31 mars 2019.

Les frais d’intérêt de la dette ont représenté 6,7 % des dépenses fédérales en 2018-2019 alors qu’elles atteignaient un sommet de près de 30 % au milieu des années 1990.

Le déficit enregistré par le gouvernement de Justin Trudeau s’est élevé à 14 milliards $ pour le dernier exercice financier qui s’est conclu le 31 mars dernier, soit un peu moins que les 14,9 milliards $ prévus lors du budget 2019-2020 présenté une dizaine de jours plus tôt.

Revenus et dépenses en hausse

Les revenus du gouvernement fédéral ont augmenté plus fortement que ses dépenses, selon le document du ministère des Finances.

Les revenus engrangés par Ottawa ont grimpé de 6,7 %, soit 21 milliards $, en 2018-2019 par rapport à l'exercice précédent. Les dépenses ont gonflé moins rapidement avec une hausse de 4,7 %, soit 14,6 milliards $, des charges de programmes.

Dans la même catégorie