/regional/montreal/laurentides

Un condo gratuit pour un ado atteint du cancer et sa grand-mère

TVA Nouvelles

Une grand-mère et son petit-fils atteint d’un cancer qui étaient contraints d’habiter dans une roulotte depuis les inondations, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, vont enfin pouvoir profiter d’un répit plus que bienvenu.

Un généreux bienfaiteur leur offre d’habiter dans un condo neuf pour un an, le temps qu’ils rebâtissent leur maison. Il s’agit de Gestion Benoit Dumoulin, une entreprise bien implantée à Sainte-Marthe-sur-le-Lac.  

À LIRE ÉGALEMENT

Atteint du cancer, un ado de 15 ans contraint de vivre dans une roulotte

Ado atteint du cancer: son cri du cœur entendu

Carole Barkley et Jérémie Dion, 15 ans, ont presque tout perdu pendant les inondations du printemps dernier. Ils ont depuis été relocalisés dans une roulotte, en plein cœur de la zone sinistrée, une situation problématique considérant le système immunitaire affaibli de l’adolescent. À titre d’exemple, le contact avec des moisissures est risqué; le personnel soignant lui avait d’ailleurs demandé de quitter les lieux quand des travaux de démolition avaient cours à proximité.

La Croix-Rouge leur proposait une chambre d’hôtel à Saint-Eustache, mais le duo était réticent à accepter l’offre à cause d’un risque d’infection bien présent. Jérémie, diagnostiqué il y a un an, ne doit pas avoir de contacts avec d’autres enfants et, à ce titre, il ne fréquente même pas l’école publique. «Jérémie doit éviter tout ce qui pourrait potentiellement augmenter son risque d’infection, puisque son système immunitaire est faible à cause de ses traitements», confirme une infirmière.

Nouvelle maison à venir

Mme Barkley déplorait également être laissée dans le flou sur leur situation, tant par la municipalité que par le ministère de la Sécurité publique. Heureusement, quelque quatre mois après avoir été évacués de leur résidence, un évaluateur mandaté par la Ville s’est présenté chez eux à la suite d’un reportage de TVA Nouvelles.

«La bonne nouvelle, c’est qu’on va pouvoir démolir et on va pouvoir remettre une maison préfabriquée sur notre terrain», a rapporté Mme Barkley.

Entre-temps, ils profitent de l’offre d’une personne «très charitable» qui, émue par leur situation dévoilée dans le reportage, leur prête un toit gratuitement. «On sait au moins où on s’en va, et ça, c’est le fun, décrit-elle. Ça nous enlève un poids parce que, veut, veut pas, avec une hypothèque à payer, louer un autre logement, ça aurait été trop.»

Jérémie doit subir de nouveaux traitements de chimiothérapie la semaine prochaine. Avec ces heureux développements, il va pouvoir se concentrer sur l’essentiel. Et profiter de ces plaisirs qu’on tient parfois pour acquis, comme le simple fait de se détendre, confortablement assis dans un salon.

Dans la même catégorie