/regional/montreal/montreal

Une infirmière auxiliaire congédiée a couru à sa perte

Valérie Gonthier | Journal de Montréal

Willane Louis, le 24 janvier 2015, au demi-marathon de Miami qu’elle a terminé en 2 h 49 min, pendant qu’elle était en arrêt de travail pour une entorse cervicale.

Photo Marathon Foto

Willane Louis, le 24 janvier 2015, au demi-marathon de Miami qu’elle a terminé en 2 h 49 min, pendant qu’elle était en arrêt de travail pour une entorse cervicale.

Une infirmière auxiliaire qui prétendait ne pas être assez en forme pour travailler, mais qui l’était suffisamment pour courir sept courses d’endurance en trois ans, a échoué dans sa tentative de faire annuler son renvoi devant un tribunal d’arbitrage.

Sept jours après avoir été impliquée dans un accident de voiture qui l’a empêchée de travailler pendant sept mois en raison de douleurs au cou, Willane Louis a couru le demi-marathon de Montréal de 2014 en 2 h 39 min.

De plus, entre 2015 et 2017, l’infirmière auxiliaire a aussi obtenu des temps respectables à six autres courses, notamment à Montréal, à Ottawa, à Lac-Brome et à Miami, et ce, pendant des congés de maladie répétés, déplore une arbitre dans un récent jugement confirmant son congédiement.

C’est une supérieure de l’infirmière à l’hôpital Marie-Clarac, un établissement montréalais de soins de courte durée, qui a découvert le pot au rose en janvier 2018.

En tentant de justifier des absences, Willane Louis a glissé qu’elle avait été si malade qu’elle avait dû annuler sa participation à un marathon aux États-Unis.

La patronne s’est étonnée d’apprendre que l’infirmière s’adonnait à la course d’endurance « compte tenu de ses invalidités déclarées dans le passé ». Elle a aussitôt déclenché une enquête concernant ses absences depuis son accident en septembre 2014.

Double modèle d’absentéisme

En quelques clics sur le web, la cadre a pu constater la participation de l’employée à de nombreuses courses, et ce, alors qu’elle était en congé de maladie ou en invalidité complète au travail pour des maux de cou et de dos.

Sur les sites des événements sportifs, elle a pu y voir son nom, ses numéros de dossard, ses chronos, mais aussi des photos de Mme Louis en action.

La gestionnaire a ainsi découvert qu’elle usait d’un « double modèle d’absentéisme », soit des absences répétées avant et après les courses et ses vacances.

Willane Louis a ensuite été congédiée en avril 2018. Elle a contesté ce renvoi, mais l’arbitre qui a entendu les griefs a donné raison à l’employeur.

« Le Tribunal en vient à la conclusion que si la plaignante pouvait courir des marathons et des courses, elle pouvait travailler avec des aménagements, le cas échéant », a écrit Me Claire Brassard.

Cachottière

L’arbitre a conclu que l’infirmière de 44 ans a non seulement été « cachottière » avec son employeur, mais aussi ses médecins, puisque nulle part dans son dossier médical il n’est mentionné qu’elle s’adonne à la course à pied.

Me Brassard a aussi noté que Mme Louis a pu « se consacrer à son entraînement et à ses courses sans le fardeau de travailler » grâce aux prestations reçues de la Société de l’assurance automobile du Québec à la suite de son accident, ainsi que de son employeur.

« Il s’agit d’une faute grave parce que la preuve démontre que la plaignante a manœuvré pour profiter de ces avantages en maquillant la réalité et en bernant son employeur ainsi que ses médecins », a dénoncé l’arbitre.

Sans commenter le cas de Willane Louis, la Société de l’assurance automobile du Québec a indiqué hier que tout nouveau renseignement, comme un jugement, peut mener à une révision quant aux prestations versées.

Une femme active

20 septembre 2014

Accident de voiture. Willane Louis se met en arrêt de travail.

28 septembre 2014

Elle court un demi-marathon à Montréal.

24 janvier 2015

Toujours en arrêt de travail, elle court le demi-marathon de Miami.

24 mai 2015

En retour progressif au travail, elle prend part au demi-marathon d’Ottawa.

6 septembre 2016

Arrêt de travail de 10 jours.

25 septembre 2016

Elle court le Tour du lac Brome.

16 au 25 septembre 2017

Elle est absente pour cause de maladie.

23 septembre 2017

Elle participe à une course au marathon de Montréal.