/news/world

Voyage épique d'un petit manchot de Nouvelle-Zélande à l'Australie

Agence France-Presse

Un petit manchot qui a fait plus de 2000 kilomètres depuis la Nouvelle-Zélande jusqu'à l'Australie a été soigné puis relâché en mer dans l'espoir qu'il retrouvera son propre chemin vers son pays natal.

Dénutri et en grande souffrance, le gorfou du Fiordland a été trouvé au terme de son odyssée sur des rochers près de Lorne, au sud de Melbourne, à environ 2500 kms de son habitat naturel, la Nouvelle-Zélande.

 

L'oiseau était tellement maigre qu'il a fallu l'alimenter et le faire boire très progressivement pendant plusieurs semaines, a expliqué mercredi Michael Lynch, responsable des services vétérinaires au zoo de Melbourne.

«Au fur et à mesure, il a pris du poids», a-t-il dit.

«Nous avons ensuite commencé à le remettre dans l'eau quand il est devenu suffisamment fort pour nager afin qu'il reconstitue ses muscles», a-t-il dit.

Les gorfous du Fiordland sont capables de nager sur de longues distances à la recherche de nourriture. Classé espèce menacée, il en reste quelque 5000 individus dans la nature.

Après une convalescence de deux mois, le manchot a recouvré une bonne santé, et, doté d'une puce pour surveiller ses déplacements, il a été relâché ce mois-ci sur une plage de Phillip Island, au large de l'État de Victoria.

«La vie est dure dans l'océan, mais nous espérons que ce manchot trouvera son chemin vers la Nouvelle-Zélande et fera des petits. Nous lui avons donné sa chance», explique M. Lynch.