/regional/troisrivieres/mauricie

15 M $ pour rénover la station de pompage

TVA Nouvelles

La ville de Trois-Rivières investit 15 M$ pour moderniser les installations de sa station de pompage.

Les travaux comprennent aussi l’ajout d’une génératrice et la rénovation du système électrique. À terme, la ville espère minimiser les déversements d’eaux usées.

Il n’est pas rare de trouver tampons, condoms, pailles, bouchons et même des ustensiles dans les rejets provenant des toilettes des trifluviens. Cette accumulation de gros déchets, pour lesquels le système n’a pas été conçu, cause des bris et des déversements.

«Ça arrive à l’occasion que les pompes soient bloquées par les débris, ce qui entraîne un déversement dans un cours d’eau», explique Jean Mercier, chef de service à la station d’épuration.

Si un filtre permet de retirer 22 tonnes de déchets aux trois mois, tout ce qui passe entre le grillage de 20 millimètres se retrouve au fond des étangs. Nettoyer ces étangs coûte 5 milions $.

«On aurait pas besoin de faire ce ménage aussi souvent si les gens étaient plus conscientisés. On ne doit pas jeter autre chose que du papier toilette dans la cuvette», rappelle Guillaume Cholette-Jason, responsable des communications à la ville de Trois-Rivières.

Le site de Trois-Rivières est le plus gros au Québec et le troisième en importance au Canada. L'eau qui arrive est épurée pendant 21 jours avant d'être rejetée dans le fleuve.

Cette station de pompage achemine 90% des eaux usées aux étangs d'épuration. En 2016, un bris avait obligé la ville à déverser 150 millions de litres d'eaux d'usée dans le fleuve Saint-Laurent.