/news/elections

Des jeunes de 16 à 18 ans en renfort pour pourvoir les postes à Élections Canada

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Pour la première fois lors d’un scrutin fédéral, des jeunes de moins de 18 ans pourront être travailleurs d’élection. Le Directeur général des élections du Canada a proposé cette modification à la Loi électorale afin de combler en partie ses problèmes de recrutement de personnel.

Le DGEC estime aussi qu’il s’agit d’une occasion d’initier les jeunes de 16 à 18 ans au processus démocratique ultime qu’est une élection.

À chaque scrutin fédéral, Élections Canada doit embaucher plus de 300 000 personnes à travers le pays. Si, traditionnellement, ces postes étaient souvent pourvus par des retraités, cette 43e élection générale canadienne devrait permettre l’arrivée d’une cohorte de nouveaux travailleurs, sans droit de vote toutefois.

«Ce n'est pas un projet-pilote, c'est inscrit dans la loi maintenant. Mais il y a trois critères à respecter: il faut que ces personnes soient âgées de 16 ans ou plus le jour du scrutin, qu'ils soient citoyens canadiens et qu'ils soient non-partisans. Ils feront le même travail, ils seront formés et les directeurs de scrutin devront s'assurer que les formations se fassent en dehors des heures de cours», a expliqué Serge Fleyfel d’Élections Canada.

Autrement, ça s’active de plus en plus dans les bureaux de directeurs de scrutin. Le personnel s’affaire à mettre la touche finale aux listes électorales. Et, déjà, il est possible d’exercer son devoir démocratique avec le vote spécial. Il s'agit de se présenter dans un bureau de directeur de scrutin.

Chez Élections Canada, on affirme que tout est mis en place pour encourager le vote jusqu'au jour du scrutin, le 21 octobre prochain.

«Nous, on a une devise, il faut éliminer l'obstacle qui empêche l'électeur de voter, il faut que le droit de vote soit facilitant», a soutenu Bertin Barrette, qui est directeur de scrutin dans la circonscription de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques.