/news/society

Saguenay souhaite la production de cannabis médical uniquement dans les parcs industriels

Valérie Fortin | TVA Nouvelles

Une usine de production de cannabis médical pourrait être implantée à Saguenay, où les élus souhaitent que de telles installations se retrouvent uniquement dans des parcs industriels.

Un projet mené par des investisseurs privés a été déposé à l'hôtel de ville. Il s'agit de la première demande officielle, reçue par Saguenay, provenant de cette industrie.

La Ville refuse d'entrer dans les détails du projet, mais confirme que cette démarche a amené les élus à réfléchir.

«C'est suite à cette demande-là qu'on a décidé d'aller un peu plus loin. Tout comme la vente, maintenant la production est une nouvelle réalité. C'est important de légiférer. On ne l'avait pas fait encore, car on n'avait pas reçu de demande», a dit le conseiller municipal et président de la Commission de l'aménagement du territoire, Simon-Olivier Côté.

Les élus disent oui à ce type d'activités, mais pas n'importe où sur le territoire. Saguenay souhaite que les entreprises liées à l'industrie du cannabis s'implantent uniquement dans des parcs industriels.

«On a vu que ça prenait de grosses installations, ça prend beaucoup de courant. Ça prend beaucoup de choses. Donc, en les mettant dans les quartiers industriels, ça nous permet de venir concentrer ces activités-là, tout en les mettant un peu à l'écart», a expliqué M. Côté.

Le plan et le règlement de zonage de la Ville de Saguenay sont en train d'être modifiés. Les élus ont ciblé six zones industrielles, éloignées des résidences, où la production de cannabis sera permise:

Parc industriel du Haut-Saguenay (Chicoutimi)

Parc industriel de Jonquière

Parc industriel d'Arvida

Transfoparc (La Baie)

Parc industriel de La Baie

Parc industriel en bordure du boulevard Talbot (Chicoutimi)

«Aussitôt qu'on aura une demande dans ce sens-là, les projets devront s'inscrire dans ces espaces-là. Ça ne pourra pas être n'importe où sur le territoire», a ajouté M. Côté.

Les entrepreneurs rencontrés sont d'avis que la Ville prend la bonne décision en agissant ainsi.

«Je crois que c'est tout à fait logique. Je pense effectivement que leur place [à ces entreprises-là] est dans un parc industriel», a indiqué le directeur général de Mermax, Roger Lévesque, dont l'entreprise est située dans le parc industriel du Haut-Saguenay.

Le son de cloche est le même à la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord.

Le processus pour modifier le règlement de zonage est en cours et devrait être officiellement adopté au conseil municipal prochainement.