/news/currentevents

Un ressortissant belge arrêté en état d’ébriété avancé à Saguenay

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

ROGER GAGNON / AGENCE QMI

ROGER GAGNON / AGENCE QMI

Avec deux impacts avec des animaux, trois conducteurs ivres arrêtés et un dossier de violence conjugale, les policiers de Saguenay ont connu une nuit passablement occupée, de vendredi à samedi.

Vers 2h45 du matin, les patrouilleurs ont entre autres procédé à l’arrestation d’un citoyen belge en séjour au pays. L’homme de 30 ans se trouvait à bord d’un véhicule sur le boulevard Tadoussac à Chicoutimi. Il a soufflé près de trois fois la limite permise d’alcool dans le sang.

À cela s’est ajoutée, vers 4h, à Jonquière, l’arrestation d’un homme de 34 ans pour les mêmes motifs. Il conduisait avec près de deux fois la limite permise d’alcool dans le sang. L’homme sans antécédent devrait comparaître devant le tribunal dans quelques semaines

En début de soirée, vers 17h, le Service de police de la Ville de Saguenay (SPVS) était également intervenu pour un automobiliste dans la vingtaine qui était en état d’ivresse.

Deux collisions

Deux autres conducteurs ont vécu toute une frousse avec des rencontres inopportunes avec des animaux de la faune.

Vers 20h28, sur le boulevard Saguenay à l’intersection de la rue Drake, à Jonquière, un premier homme, seul à bord, n’a pas été en mesure d’éviter un impact violent avec un chevreuil. L’automobiliste s’en tire indemne, mais on ne peut en dire autant de son véhicule qui était «très amoché» d’après le policier Denis Harvey.

Trente minutes plus tard, un événement similaire survenait à l’intersection de la route Harvey et de la route Mathias dans le secteur de Shipshaw. Le véhicule dans lequel prenaient place deux jeunes hommes dans leur vingtaine a percuté de plein fouet un orignal. Celui-ci a fracassé le pare-brise et a déchiqueté le toit.

L’automobile est une «perte totale». Le passager a simplement été blessé par les éclats de verre, mais on ne craint aucunement pour sa vie.

Les animaux impliqués dans ces deux collisions n’ont pas survécu.

Violence conjugale

Enfin, les policiers de Saguenay étaient toujours à la recherche, samedi matin, d’un homme faisant l’objet d’une plainte pour violence conjugale logée en fin d’après-midi la veille.

Selon le SPVS, le suspect de 25 ans se serait livré à des voies de fait contre une ancienne conjointe. «Il s’est sauvé avant notre arrivée», a relaté M. Harvey.