/elections

Le Bloc veut une suspension immédiate de l'Entente sur les tiers pays sûrs

Émilie Bergeron

 - Agence QMI

Le Bloc québécois propose une suspension immédiate de l’Entente sur les tiers pays sûrs afin d’éliminer l’«avantage» des migrants à traverser illégalement la frontière canado-américaine.

«Ça enlève[rait] l’incitatif à passer par d’autres chemins que les postes douaniers», a soutenu lundi le chef bloquiste Yves-François Blanchet au cours d’un arrêt de campagne près du rang Roxham où de nombreux migrants irréguliers ont foulé le sol ces dernières années.

En vertu de l’Entente sur les tiers pays sûrs entre le Canada et les États-Unis, les demandeurs d’asile ayant déjà réclamé le statut de réfugié depuis les États-Unis ne peuvent pas le faire au Canada. Une telle règle ne s’applique toutefois qu’aux migrants entrant au pays par des postes frontaliers officiels.

Bon nombre de migrants passent donc par des points d’entrée improvisés, comme le rang Roxham, au Québec. Or, une suspension de l’entente permettrait de mettre un terme à cette pratique, croit M. Blanchet.

«Ça établit que l’ensemble de la frontière entre les États-Unis et le Canada [...] est un poste douanier au grand complet», a-t-il fait valoir lundi.

Le Bloc québécois milite aussi pour une augmentation du nombre de commissaires affectés au Québec à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié.

Cet organisme est chargé d’évaluer chaque demande d’asile, mais le flux de migrants irréguliers a eu pour effet d'allonger grandement les délais de traitement. Ceux-ci s’allongeaient à une durée moyenne de deux ans, en décembre dernier.

«Ça n’a aucun bon sens de faire attendre des familles pendant des années avant de savoir si elles peuvent s’établir ici ou non, a souligné M. Blanchet. C’est ainsi que le Québec se retrouve avec des personnes bien intégrées qui apprennent des années plus tard qu’elles doivent refaire leur vie ailleurs.»

Les conservateurs d’Andrew Scheer, qui promettent aussi de mettre fin à l’entrée au pays de migrants irréguliers, n’ont pas tardé à s’attaquer aux bloquistes, lundi.

«Seuls les conservateurs d'Andrew Scheer peuvent réaliser [cela] en remplaçant Justin Trudeau [...] en mettant un terme à l’échappatoire dans l’Entente sur les tiers pays sûrs. Le Bloc ne le peut pas», a soutenu un porte-parole du Parti conservateur du Canada par courriel.

Dans la même catégorie