/news/law

Poursuite de 35M$ contre Boucherville

Yves Poirier | TVA Nouvelles

La Ville de Boucherville fait l’objet d’une poursuite de 35M$ intentée par plusieurs entreprises du secteur Lavoisier dans le parc industriel, près de la route 132. Elles se disent victimes d’une «expropriation déguisée», a appris TVA Nouvelles.

Une vingtaine de compagnies bien établies au Québec, dont le Groupe Robert, Canam ainsi que des gestionnaires et propriétaires d’immeubles en location, qui s’adressent au tribunal pour défaire un règlement adopté par le conseil de ville en mars dernier.

Le règlement en question vient modifier l’usage industriel dans le but de faire plus de place aux sociétés de haute technologie ainsi qu’aux compagnies de fabrication et de transformation.

Rencontré par TVA Nouvelles, Michel Gaudreau des Propriétés Miricorp Inc. s’est insurgé estimant que le nouveau règlement se faisait au détriment d’entreprises traditionnelles.

Quand ces dernières, une fois leur bail échu, décideront de quitter les bâtiments qu’elles occupaient, le gestionnaire de l’immeuble devra désormais les louer à des sociétés de haute technologie, par exemple.

Or, il n’y a pas de demande de la part de ce secteur d’activités précise M. Gaudreau qui estime que le nouveau règlement de la Ville va faire chuter la valeur des terrains de 30% à 70%.

«Absolument aucune demande. On ne sait pas le profil de bâtiments qui correspond à cette industrie. Ce n’est pas le secteur non plus. Ce type d’entreprises va être plus attiré où il y a un environnement plus urbain», explique M. Gaudreau.

«On demande une compensation de 30 à 70% de l’évaluation de l’immeuble», poursuit le président des Propriétés Miricorp Inc.

La Ville de Boucherville confirme avoir reçu la poursuite. Aucun commentaire pour l’instant n’a été émis de sa part.