/news/world

Un policier américain arrête deux enfants de six ans dans leur école

Agence France-Presse

Un policier affecté à la sécurité d'une école primaire dans le sud des États-Unis faisait l'objet lundi d'une enquête disciplinaire pour avoir arrêté deux enfants âgés de 6 ans, a indiqué sa hiérarchie.

Voyez le reportage en anglais de la chaîne américaine CNN dans la vidéo ci-dessus.

Ces interpellations ont ravivé le débat sur le déploiement de policiers dans les établissements scolaires aux États-Unis, où 46% des écoles publiques ont un agent présent au moins un jour par semaine.

Affecté à une école d'Orlando en Floride, l'agent réserviste Dennis Turner a arrêté jeudi deux élèves lors d'incidents séparés, a précisé à l'AFP la police locale dans un communiqué.

Aucun détail n'a filtré sur le premier enfant. L'autre, une petite fille nommée Kaia Rolle, a été arrêtée parce qu'elle avait donné des coups de pied à un adulte lors d'une grosse colère, a assuré sa grand-mère sur la chaîne WKMG-TV.

Meralyn Kirkland a expliqué qu'elle avait été contactée par l'école et qu'elle avait essayé, en vain, de dissuader le policier d'arrêter sa petite-fille.

«J'ai expliqué qu'elle avait un problème médical», de l'apnée du sommeil, «que nous essayons de résoudre», a-t-elle raconté. «Il m'a répondu: "moi aussi j'ai de l'apnée du sommeil et je ne me conduis pas comme ça2», a assuré la grand-mère.

«Aucun enfant de 6 ans ne devrait avoir à dire qu'il a été menotté et conduit à l'arrière d'une voiture de police jusqu'à un centre pour mineurs afin qu'on lui prenne ses empreintes digitales et qu'on le photographie», a-t-elle ajouté avec émotion.

Selon la police d'Orlando, le véhicule a fait demi-tour avant d'atteindre le centre et la petite Kaia ramenée à l'école parce que l'agent Turner n'avait pas demandé les autorisations obligatoires pour interpeller des mineurs de moins de 12 ans.

En revanche, l'autre enfant a bien été conduit jusqu'au centre pour mineurs avant d'être remis à ses parents, parce que le chauffeur n'était pas au courant qu'il manquait ce feu vert.

L'agent Dennis Turner a été immédiatement suspendu, a assuré la police d'Orlando.

Les fusillades en milieu scolaire, comme celle de Sandy Hook (26 morts, dont 20 enfants en 2012), ont entraîné une augmentation du nombre de policiers dans les écoles américaines, où ils doivent assurer la sécurité des élèves et lutter contre les trafics et les violences.

Leur présence est controversée parce qu'elle mène parfois en prison des adolescents pour des problèmes qui auraient jusque-là été traités par voie disciplinaire.

La passivité du policier affecté au lycée de Parkland en Floride, où un ancien élève a tué 17 personnes en 2018, a également suscité des doutes sur l'efficacité du dispositif.