/regional/troisrivieres

Pénurie de personnel en CHSLD: une famille demande à être remboursée

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

Presque tous les jours, un membre de la famille Pépin passe du temps au chevet de leur mère au CHSLD Roland-Leclerc de Trois-Rivières. La famille constate que le manque de personnel est monnaie courante et que certains soins en souffrent.

«Ils peuvent pas avoir la même efficacité quand ils sont en manque de personnel», a constaté Danielle Pépin.

«Ils sont obligés de les laisser en jaquette parce que c'est moins long. Ils s'en tiennent au strict minimum», a-t-elle ajouté.

La famille interpelle donc directement la ministre de la Santé, Danielle McCann, en lui demandant de fournir le financement nécessaire à l’embauche de ressources supplémentaires ou sinon ils exigent un remboursement.

«Je demande d'avoir une réduction ou un remboursement pour les services que j'ai pas», a dit Jean-Paul Pépin.

«Moi je paie pour un service donné et j'ai pas le service», a-t-il poursuivi.

Pour le président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et des métiers au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, la demande de la famille est amplement justifiée.

«C'est sûr que, quand on se fait dire qu'on attend x nombres de services et qu'on n'en a pas en bout de ligne, on peut comprendre la frustration», a dit Pascal Bastarache.

La famille a obtenu jeudi un appui qu'elle n'attendait pas: la Protectrice du citoyen qui pointe entre autres la pénurie de personnel qui, dans certains CHSLD, est à l'origine d'un manque de continuité dans les soins d'hygiène.