/news/society

Des milliers de marcheurs pour le climat partout au Québec

TVA Nouvelles

Comme 2800 villes dans le monde entier, des municipalités québécoises ont été le théâtre de manifestations pour souligner l’urgence climatique. Tour d’horizon.

Dans la province, des marches d’envergure étaient organisées pour l’occasion à Québec, à Trois-Rivières, à Rimouski, à Sherbrooke et à Saguenay.

À LIRE ÉGALEMENT

Une personne plaquée au sol à la marche pour le climat

EN IMAGES | Greta Thunberg s'exprime à Montréal

EN IMAGES | Rencontre avec Justin Trudeau: Greta Thunberg réclame plus

«Si vous venez à la marche, vous endossez nos revendications»

Présence des élus à la marche: «un acte de solidarité avec les jeunes»

 

Québec

À Québec, environ 30 000 manifestants se sont rassemblés devant le parlement sur le coup de midi pour prendre part à la marche le long du boulevard René-Lévesque. Le maire de Québec, Régis Labeaume, s’est dit être heureux de voir la mobilisation dans le cadre de la marche. Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) offre le transport en commun gratuitement dans le cadre de cette journée.

 

Trois-Rivières

À Trois-Rivières, jeunes familles, étudiants et citoyens se sont retrouvés devant l’UQTR avant d’entamer une marche de 5 kilomètres. La présence des candidats aux élections fédérales, dont le conservateur Yves Lévesque et la libérale Valérie Renaud-Martin, a été remarquée. Entre 3000 et 4000 personnes étaient sur place.

 

Est-du-Québec

Dans l’Est-du-Québec, les manifestations sont nombreuses : en plus de Rimouski, Sept-îles, Baie-Comeau, Amqui et Sainte-Anne-des-Monts ont la leur. Au moins 1500 personnes participent à celle de Rimouski. Dans la région, le problème de l’érosion des berges retient particulièrement l’attention.

Sherbrooke

Quant à Sherbrooke, un cortège de l’Université de Sherbrooke s'est joint à la manifestation principale qui se rendra devant l'hôtel de ville. Plus de 4000 personnes participent à la marche.

Saguenay

À Saguenay, la marche quitte l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et se dirige vers le bureau du conservateur Richard Martel. L’organisation a précisé viser les élus en général. Des sculptures géantes de bélugas rappellent l’opposition au projet GNL-Québec, qui prévoit la construction d’une usine de gaz naturel et d’un gazoduq, mettant en danger ces animaux qui sont menacés.

Au total, plus de 30 000 personnes manifestent pour le climat à la grandeur de la province.

Dans la même catégorie