/news/politics

EN IMAGES | Rencontre avec Justin Trudeau: Greta Thunberg réclame plus

Agence QMI

La militante écologiste suédoise Greta Thunberg a profité d’un tête-à-tête privé avec le premier ministre Justin Trudeau pour réclamer plus d’actions pour lutter contre les changements climatiques.

M. Trudeau a pu s’entretenir avec la jeune militante, vendredi, à Montréal, peu avant le départ de la grande marche du climat. La rencontre a duré une quinzaine de minutes, a fait savoir l’entourage du chef libéral.

À LIRE ÉGALEMENT

Une personne plaquée au sol à la marche pour le climat

EN IMAGES | Greta Thunberg s'exprime à Montréal

Des milliers de marcheurs pour le climat partout au Québec

«Si vous venez à la marche, vous endossez nos revendications»

Présence des élus à la marche: «un acte de solidarité avec les jeunes»

Sur les images, on peut voir l'adolescente de 16 ans assise à côté de M. Trudeau et discuter avec lui.

Peu après, Greta Thunberg a lancé un message aux élus, lors d'un point de presse avec les organisateurs de la grande marche sur le climat.

«Mon message à tous les politiciens de partout à travers le monde est le même: écoutez-nous, agissez concrètement et que vos actions soient basées sur la science. Écoutez les scientifiques et agissez en vous basant sur la science», a-t-elle fait savoir sans vouloir cibler individuellement les gens.

«Je ne veux blâmer personne. Justin Trudeau a énormément de responsabilités et il n’en fait très certainement pas assez, mais il s'agit d'un problème global et systémique», a-t-elle aussi dit aux journalistes qui la pressait de questions.

De son côté, le chef libéral l’a décrite comme une militante «extrêmement passionnée» par son combat.

M. Trudeau a aussi expliqué aux journalistes qu’il avait fait savoir directement à la jeune militante qu’il reconnaissait que plus d’actions concrètes devaient être faites, particulièrement par lui. «On a plus à faire et on va le faire», a-t-il dit face à la presse parlementaire.

Après sa rencontre et son point de presse, M. Trudeau s’est joint aux manifestants avec sa femme et plusieurs candidats et militants libéraux. Ils criaient tous par moment «on avance pour la planète», masquant notamment les interpellations et autres cris pas toujours favorables des participants de la marche.

Dans la même catégorie