/regional/montreal/laval

Jouer au taxi lui vaut 7500$ d’amende

Jonathan Tremblay | Journal de Montréal

Le Lavallois Christian Robillard trouve démesurées les contraventions de plus de 7500 $ qu’il a reçues pour s’être improvisé chauffeur de taxi.

Jonathan Tremblay

Le Lavallois Christian Robillard trouve démesurées les contraventions de plus de 7500 $ qu’il a reçues pour s’être improvisé chauffeur de taxi.

Un père de famille de Laval voulant arrondir ses fins de mois en jouant au chauffeur, juge démesurée l’amende de plus de 7500 $ dont il a écopé pour avoir fait du taxi illégalement.

« Ça n’a pas de bon sens, déplore Christian Robillard. Si c’était 500 $, j’aurais compris. Mais là, c’est excessif. »

L’homme de 45 ans a reçu deux contraventions de 2500 $, le 29 juin 2018. Avec les frais, on lui réclame désormais la coquette somme de 7556 $.

On lui reproche d’avoir offert des services de taxi et conduit des personnes sans permis, lit-on sur ses constats. Son permis de conduire a aussi été révoqué durant sept jours.

Petites annonces

Quelques semaines plus tôt, Christian Robillard avait publié une annonce sur le site Kijiji pour offrir ses services comme chauffeur et livreur. Il voulait tester le « covoiturage », dit-il, avant d’adhérer à Uber.

M. Robillard assure qu’il s’était renseigné et croyait « être en loi ».

Après avoir refusé une première offre de course, il a accepté de conduire un couple au casino contre un dédommagement pécuniaire.

Il soutient qu’il souhaitait de toute façon lui aussi se rendre à cet endroit et que c’est pourquoi il a pris le couple à bord de son véhicule Hyundai.

« Les personnes que j’ai embarquées étaient de connivence avec les inspecteurs [du Bureau du taxi de Montréal]. Sinon, comment expliquer qu’on m’ait arrêté ? » dit-il, en déplorant avoir été piégé.

M. Robillard veut donc mettre en garde les gens tentés de faire comme lui et qui risquent des amendes salées.

« Je regrette. Je voulais aider ma femme et mon enfant en travaillant à temps partiel. Maintenant, je me ramasse avec ça à payer en plus, se désole-t-il. Si je paie, je perds ma maison. »

Campagne de sociofinancement

Christian Robillard, qui entend contester les amendes à la cour municipale de Montréal, a néanmoins lancé une campagne de sociofinancement pour l’aider à payer les contraventions.

La loi est toutefois claire en ce qui concerne le transport de taxi illégal. Les amendes prévues à cet égard varient entre 2500 $ et 25 000 $.

« Ça représente une compétition déloyale pour les chauffeurs et les propriétaires de taxi respectueux des lois », a commenté Marie-Hélène Giguère, porte-parole du Bureau du taxi de Montréal.

Des opérations spéciales sont menées chaque année afin de contrer le transport illégal, mais les techniques utilisées ne peuvent être dévoilées, dit-elle.