/news/elections

Tapis rouge pour la classe moyenne : survol des engagements libéraux

Émilie Bergeron

 - Agence QMI

Les libéraux déroulent une fois de plus le tapis rouge pour la classe moyenne et font le pari que les électeurs consentiront à d’imposants déficits pour ce faire.

À LIRE ÉGALEMENT

Les libéraux maintiennent leur pari d'investir dans la classe moyenne au coût de lourds déficits

Plan libéral: «ridicule et irresponsable», tonnent les conservateurs

Voici un survol des engagements de la plateforme dévoilée dimanche par les troupes de Justin Trudeau, laquelle fait miroiter de nouveaux revenus générés par une taxe imposée aux géants du web.

- La gomme pour les étudiants et travailleurs

Une foule de mesures visent à aider les travailleurs et étudiants en situation précaire. On s'engage à instaurer une prestation d’assurance-carrière qui permettrait à certains employés licenciés après une fermeture d’entreprise de toucher jusqu’à 15 900 $ sur deux ans. On prévoit injecter 173 millions $ en quatre ans pour cette mesure.

Les libéraux promettent aussi, dès 2020, un salaire minimum de 15 $ de l’heure aux travailleurs sous juridiction fédérale.

Pour permettre aux finissants universitaires de souffler, un gouvernement libéral réélu allongerait la «période de grâce» pendant laquelle ils n’ont pas à rembourser leur dette étudiante ni à payer des intérêts.

- Haro sur les géants du web

Les libéraux promettent d’imposer une forme de taxe aux grandes entreprises étrangères du secteur numérique comme Amazon, après un long surplace. En attendant un consensus au sein des pays membres de l’OCDE sur la façon définitive de leur faire payer leur juste part, on s’engage à imposer de 3 % les recettes en publicité et en données d’utilisateurs à ces grandes entreprises étrangères. On prévoit ainsi aller chercher de nouvelles recettes totalisant 540 millions $ dans une première année et jusqu'à 730 millions $ en 2023-2024.

- Un contrôle resserré des armes à feu

En plus de la promesse déjà annoncée d’interdire les armes d’assaut de style militaire, les troupes de Justin Trudeau s’engagent à investir 50 millions $ supplémentaires sur cinq ans dans une initiative de réduction de la violence liée aux gangs. Celle-ci consiste en la création d’un nouveau volet de subventions pour les communautés jugées à risque.

- Poursuite de la réconciliation avec les Autochtones

Reconnaissant qu’il reste beaucoup de travail à faire pour la réconciliation avec les peuples des Premières Nations, M. Trudeau promet notamment de concevoir un cadre législatif sur les services policiers dans ces communautés.

Pour s'assurer que les Autochtones ont droit à leur part de tarte dans les projets d’exploitation de ressources naturelles, on propose la mise en place d’un nouveau cadre national de partage des bénéfices.

- Carboneutralité en 2050 : De nébuleux jalons intérimaires «contraignants»

L’objectif de zéro émission nette d’ici 2050, qui avait suscité le scepticisme chez plusieurs, a été brandi à nouveau. On offre peu de nouveaux détails sur les façons d’y parvenir, sauf pour préciser que des cibles juridiquement contraignantes pour le Canada seraient établies chaque cinq ans. Il faudrait toutefois attendre l’éventuel dépôt d’un projet de loi pour savoir à quelles conséquences s’exposerait Ottawa s’il ne tient pas parole.

Les libéraux s’engagent en outre à installer 5000 nouvelles bornes de recharge de véhicules électriques.

- Les sinistrés des inondations entendus?

Les libéraux souhaitent visiblement répondre «présents» aux demandes des résidents accablés par les inondations du printemps dernier. On propose la mise place d’un programme national d’assurance à faibles coûts contre les inondations, ainsi qu’une prestation d’assurance-emploi pour les Canadiens dont le travail est momentanément chamboulé par la crue des eaux ou les feux de forêt, par exemple. L’équipe Trudeau promet par ailleurs d’injecter 1 milliard $ supplémentaires au Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes, sur 10 ans.

- En rafale

• Les libéraux promettent de forcer les réseaux sociaux comme Facebook à supprimer dans les 24 heures des contenus haineux qui sont relayés sur leur plateforme.

• On promet de modifier le Code criminel pour interdire les thérapies de conversion de membres mineurs de communautés LGBTQ2+ à l’hétérosexualité.

• Un gouvernement libéral réélu n’imposerait pas les contribuables pour la première tranche de 15 000 $ de leur revenu, ce qui permettrait des économies annuelles de 600 $ pour une famille moyenne

• Les troupes de Justin Trudeau promettent, pour permettre un meilleur accès en temps opportun à la justice, de nommer 435 nouveaux procureurs de la Couronne et 225 juges.

• Tous les juges nommés à la Cour suprême par un gouvernement libéral réélu seraient bilingues.

• On promet d’accorder plus de pouvoirs au commissaire fédéral à la Protection de la vie privée et à celui des Langues officielles.

• L’équipe Trudeau s’engage à éliminer pour de bon les problèmes de paie de longue date encourus par le défaillant système de paie des fonctionnaires fédéraux, Phénix.

• On promet l’accès à Internet haute vitesse pour tous d’ici 2030.

Dans la même catégorie